Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 28/04/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BARBIERI Giovanni Francesco


Ecole bolonaise

Deux pendus

Vers 1580/1600

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 7297, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII5258
MA4930

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. VII Q15.bis

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BARBIERI Giovanni Francesco

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
BARBIERI Giovanni Francesco

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
CARRACCI Ludovico
Catherine Legrand Loisel, 2004

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun. Collé en plein sur un montage de Ch.-N. Cochin (Mallécot).
H. 00,210m ; L. 00,237m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; Inventaire Jabach, IV, 'Escolle de Carrache et Moderne', n° 21 (Anibal Carrache) ; acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe J.-Ch. Garnier d'Isle (L. 2961) ; autrefois monté avec l'Inv. 7470 ; marques du musée (L. 1899 et L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Inventaire de 653 desseins de l'escolle des Carrache et moderne : 21 Deux hommes pendus figures entieres a la plume et lavé sur papier gris de 12 pouces de long sur 10 pouces 1/2 de haut dudit [de Annibal Carrache]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.4, p.648, chap. : Ecole de Bologne, carton 45. (...) Num¿ro : 4930. Nom du ma¿tre : Idem [[ Carracci, Annibale /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 36. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins : l'un à la plume et lavé, représente deux pendus ; l'autre à la plume, une vue de ville, près de laquelle est un pendu. Dimensions : H. 21 x L. 23,5 cm ; H. 15,5 x L. 11 cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 40francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]] [[signe en forme de croix / au crayon / à gauche du n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD36

COMMENTAIRE :
'Classé sous le nom de Guercino, ce dessin particulièrement émouvant nous semble, à la réflexion, devoir être donné à Ludovico, dont on reconnaît la plume fine et légère. Une fois de plus l'artiste révèle une sensibilité hors du commun à son époque en s'attachant à transcrire, avec retenue et commission, cette vision sinistre des corps de suppliciés abandonnés sur un gibet. On pense inévitablement aux dessins de Pisanello sur le même sujet pour la fresque de Sant'Anastasia à Vérone (D. Gordon, cat. exp. 'Pisanello painter to the renaissance court' Londres, National Gallery, 2001, fig. 1-25 et 1-26), mais Ludovico a traité le motif sans intention symbolique.' (C. Loisel, 'Musée du Louvre, département des arts graphiques, Inventaire général des dessins italiens, VII : Ludovico, Agostino, Annibale Carracci', Paris, RMN, 2004, n° 15 bis, p. 101)

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Vérone, Sant'Anastasia, oeuvre en rapport
Personnes : Pisanello, Antonio, oeuvre en rapport
Sujets : pendu
Techniques : encre brune - lavis brun - collé en plein - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 4, p. 80