Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 17/09/2020 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

CANTARINI Simone


Ecole bolonaise

Les armes des Medici entourées par deux allégories féminines

1637

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 7079, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII6279
MA5831

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
CANTARINI Simone

TECHNIQUES :
Pierre noire, plume et encre brune Collé en plein sur un montage Mariette, avant 2019 coupé horizontalement en deux (inv.7079.bis) : H. 240 ; L. 393 mm.
H. 00,129m ; L. 00,073m

HISTORIQUE :
- Carlo Cesare Malvasia (1616-1693), selon le catalogue Crozat (voir I 294). - Lorenzo Pasinelli (1629-1700), selon le catalogue Crozat. - P. Crozat (1665-1740), ne porte pas sa numérotation habituelle ; sa vente après décès, Paris, 1741, vraisemblablement partie du lot 600 : « Simon CANTARINI, dit le Pesarese. Douze Desseins, dont la Mort de S. Joseph », acquis par Mariette pour 48 livres. - P. J. Mariette, sa marque en bas à gauche ; sa vente, Paris, 13 janvier 1776, partie du lot 282 : « CANTARINI, (Simon) dit le Pésarese. Bolo. Quatre petits Sujets, à la plume & à la sanguine, dont un Repos en Egypte, &c. ». Lempereur pour 111 livres. Dessiné à la pierre noire par Saint-Aubin dans la marge droite de la page 47 de son exemplaire du catalogue de la vente (contre-éprouvé page 46) ; il note, également à la pierre noire, le prix du lot : 111*. - Cabinet du Roi, acquis en 1776, par l'intermédiaire de Lenoir, homme de paille de Lempereur, lors de la 40e vacation (Courajod, 1872, p. 367) ; versé au musée du Louvre, L. 2207 en bas vers la gauche et L. 1899 en bas à droite.
Dernière provenance : Mariette, Pierre-Jean
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1775

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.4, p.771, chap. : Ecole de Bologne, carton 53. (...) Num¿ro : 5831. Nom du ma¿tre : Le Pesarese [[p. 772]]. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 3. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins : l'un à la plume, représente les armes des Medicis soutenues par des [[p.772]] génies. L'autre à la sanguine, le repos de la Sainte Famille. Il a été exposé en 1811 sous le n° 282. Le premier est caché sous un autre dessin. Dimensions : [H. 17 x L. 24 cm] [[à l'encre / p. 772]]. Origine : Collections ancienne et de Mariette.Prix de l'estimation de l'objet : [[p.772]]150francs. Emplacement actuel : Galerie d'Apollon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] [[au crayon plus léger]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]] [[signe en forme de croix / au crayon / à gauche du n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD36

COMMENTAIRE :
Le présent dessin, qui représente deux génies encadrant les armes des Médicis, est l'étude définitive pour le frontispice d'un ouvrage commandé par Giovanni Battista Manzini (1599-1664). La gravure en contrepartie porte l'inscription : Le Grazie rivali / Declamazioni accad. / Del Cav. / Gio Battista Manzini / All'Al. Ser: di / Ferdinando II / Granduca / di / Toscana. La collaboration entre Cantarini et Manzini date de 1637, année de la rupture de l'artiste avec son maître Guido Reni. Mariette, qui possédait également un exemplaire de la gravure, précise : « Une femme couronnée de laurier et vêtue d'une robe parsemée d'étoiles, pour signifier la poésie, est assise aux côtés des armes de la maison de Médicis près d'un jeune homme ailé qui représente le génie de cette science. Frontispice du livre, gravé à l'eau forte pour : Le Grazie rivali, decclamazioni accadem. del cav. G. B. Manzini. Cette pièce a beaucoup de la manière de Lanfranc ; elle en a pour le moins autant de celle du Pesarèse, et il est assez difficile de déterminer auquel des deux on doit l'attribuer. Ce Manzini étoit grand amy du Guide ; c'est lui qui fit un recueil de toutes les poésies faites à l'occasion du Ravissement d'Hélène du Guide ; ainsy, je croirois plus tost que le dessein de ceste pièce-cy seroit plutôt du Guide ou Pesarèse que de Lanfranc. Je crois en avoir le dessein original du Pesarèse. - Ouy, je l'ay, et la pièce n'est point coûteuse » (Abecedario, III, p. 59). Voir : - Catherine Loisel, Musée du Louvre, Inventaire général des dessins italiens, Tome X : Dessins bolonais du XVIIe siècle, Tome II, Paris, 2013, n° 788. - Pierre Rosenberg, Laure Barthélemy-Labeeuw, Marie-Liesse Delcroix, Stefania Lumetta, Les dessins de la collection Mariette, Ecoles italienne et espagnole, Tome I, Paris, 2019, n° 297, p. 214, ill.

INDEX :
Collections : Crozat, Pierre - Cabinet du Roi - Mariette, Pierre-Jean - Malvasia, comte Carlo Cesare - Pasinelli, Lorenzo
Personnes : Medici, famille de+ - Manzini, Giovanni Battista+
Sujets : allégorie - Allégorie de la Renommée - Armes des Médicis
Techniques : encre brune - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 4, p. 43