Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 12/07/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PALOMINO Y VELASCO Acisclo Antonio


Ecole espagnole

Apparition de l'Archange Raphaël au vénérable Andrés de las Roelas

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 31420, Recto

Numéros de catalogue :
Inv. Ecole espagnole k115

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PALOMINO Y VELASCO Acisclo Antonio
L. BOUBLI

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
GOMEZ Vincente Salvador

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis d'encre brune, esquisse à la pierre noire, mise au carreau à la pierre noire, sur papier beige. Traits d'encadrement à la plume et encre brune. Inscription autographe en lettres majuscules dans le blason, à la plume et encre brune : 'Yo te juro por Jesuscristo, que soy Rafael Angel a quien tiene Dios puesto por Guarda de esta Ciudad'.
H. 00,750m ; L. 00,330m

HISTORIQUE :
Acquis en vente publique à Paris en 1963 ; marque du musée du Louvre (L. 1886 a), en bas à gauche.
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1963


COMMENTAIRE :
Dessin préparatoire au tableau toujours en place dans la chapelle du cardinal Salazar (ou chapelle Santa Teresa) de la cathédrale de Cordoue, tableau daté de 1713. La dévotion à l'archange Raphaël, un des patrons de la ville de Cordoue, prit une importance particulière après la peste de 1649. Saint Raphaël aurait prononcé les paroles inscrites sur l'écusson, assurant sa protection sur la ville. A.E. Pérez Sanchez suppose que le dessin, mis au carreau a pu préparer une gravure, peut-être par Juan Bernabé Palomino, neveu de l'artiste. (L. Boubli et A. E. Perez Sanchez, dans cat. exp. Dessins espagnols : Maîtres des XVIe et XVIIe siècles, Paris, Musée du Louvre, 1991, n° 72). '(...) On connaît deux esquisses en grisaille pour la 'Reddition de Cordoue devant saint Ferdinand' (autre tableau du décor) et l''Apparition au Vénérable Roelas' (Buenos Aires, collection particulière), très proches de l'oeuvre définitive, sauf pour le geste de l'archange. Le dessin du Louvre reprend littéralement la composition peinte jusqu'à laisser transparaître les filets de lumière trouant la surface, et communs aux deux toiles. Il s'agit bien d'un dessin original et non d'une copie. Pérez Sanchez suppose que le dessin, mis au carreau et d'une technique très soignée, a pu préparer une gravure (L. Boubli, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, inventaire Général des dessins de l'Ecole espagnole, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, 2002, RMN, n° 115, p. 115-116) A.E. Pérez Sanchez, L. Boubli, Dessins espagnols, Maîtres des XVIe et XVIIe siècles, Paris, Musée du Louvre, 18 avril - 22 juillet 1991, n° 72, p. 156-157

INDEX :
Lieux : Paris+, Cordoue, Cathédrale, chapelle du cardinal Salazar, oeuvre en rapport, Cordoue, Mezquita-Catedral, oeuvre en rapport, Cordoue+, Cordoue, Cathédrale Mezquita, chapelle Santa Teresa, oeuvre en rapport, Cordoue, Cathédrale, chapelle du cardinal Salazar+, Cordoue, Cathédrale Mezquita, chapelle Santa Teresa+, Buenos Aires, collection particulière, oeuvre en rapport
Personnes : Raphaël, archange - Andrés de las Roelas, Vénérable - Palomino, Juan Bernabé, gravure en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Apparition - Apparition de l'Archange saint Raphaël au vénérable Andrés de las Roelas - Dévotion à l'Archange Raphaël, patron de la ville de Cordoue - Palomino y Veslasco A. A., Apparition de l'archange Raphaël à A. de las Roelas
Techniques : encre brune - lavis d'encre brune - papier beige - pierre noire - mis au carreau - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 27, p. 1