Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/06/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BECERRA Gaspar


Ecole espagnole

Mercure et Minerve remettant le bouclier à Persée

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 2763, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII396
MA391

Numéros de catalogue :
Inv. Ecole espagnole k1

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BECERRA Gaspar
A. E. Perez Sanchez
Inspiré par SANTI Raffaello

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FLORENTIN XVIè s
RICCIARELLI DA VOLTERRA Daniele

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
BECERRA Gaspar
L. BOUBLI, 2002
Attribué à CLOVIO Giulio
C. Monbeig Goguel, 1991

TECHNIQUES :
Pierre noire, quelques traces de sanguine. Papier beige crème. En haut à gauche, annotation ancienne à la plume et encre brune : '121'. Au verso, inscription au crayon : 'Daniel da Volterra'. Inscription à l'encre du XVIIe siècle ou XIXe siècle : 'de la nation, daniel de Volterra', avec le numéro : '391'. Traces de colle au verso de la feuille.
H. 00,282m ; L. 00,369m

HISTORIQUE :
E. Jabach (?) ; annotation à la plume et encre brune au verso : '83' et paraphe (L. 2979) ; entré dans le Cabinet du Roi en 1671 (?) ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207), à droite et à gauche.
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.52, chap. : Ecole florentine, suite du carton 2. (...) Num¿ro : 391. Nom du ma¿tre : Idem [[ Daniel de Volterre (Danielle Ricciarrelli) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 57. D¿signation des sujets : Un Mercure nud, en action de voler, vu de face et portion d'autre figure. Dessin en mauvais état, fait à la pierre noire, et non collé. Dimensions : H. 28,5 x L. 36,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié.] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
Attribué à Daniele da Volterra par Morel d'Arleux (Inv. ms), puis à un anonyme florentin par F. Reiset (Inv. ms). C. Monbeig Goguel l'a considéré comme une copie par Giulio Clovio d'après la figure d'un Mercure volant peint par Raphaël sur l'un des écoinçons de la loggia de la Farnesina, à Rome (voir in cat. exp. 'Dessins Espagnols. Maîtres des XVIe et XVIIe siècles', Paris, Musée du Louvre, 1991, n° 2). A. E. Perez Sanchez (in op. cit.) l'a identifié comme une étude partielle achevée de Gaspar Becerra pour 'Persée recevant le bouclier des mains de Minerve et Mercure', destinée à l'un des compartiments de la fresque qui décore la Tour de la Reine, au palais du Pardo (Madrid). La décoration de cette tour fut achevée vers 1563. D'autres cartons pour cette décoration sont conservés au Real Monasterio de San Lorenzo de El Escorial (B. 32, B. 46, B. 33, voir A. Espinos Diaz, in cat. exp. Felipe II. Un monarca y su época. Madrid, Museo Nacional del Prado, 1999, n° 79.1). (L. Boubli, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, inventaire Général des dessins de l'Ecole espagnole, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, 2002, RMN, n° 1, p. 24-25)

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Jabach, Everhard ?
Lieux : Escorial, Monasterio San Lorenzo, oeuvre en rapport, Madrid, Palais du Pardo, Tour de la Reine, oeuvre en rapport, Rome, Farnesina, Loggia di Psyche, oeuvre en rapport, Escorial, Bibliothèque de l'Escorial, oeuvre en rapport
Personnes : Mercure - Minerve - Persée+
Sujets : MYTHOLOGIES - Mercure et Minerve - Santi, Raffaello, Logge di Raffaello - Persée recevant le bouclier des mains de Minerve et de Mercure
Techniques : papier beige - papier crème - pierre noire - sanguine - sanguine (traces)

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 440