Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 02/05/2005 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

CELLINI Benvenuto


Ecole florentine

Junon brandissant de la main gauche le support d'une torche

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 2740, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII7854
MA7352

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t.I, U21

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
CELLINI Benvenuto
B. Davidson

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FLORENTIN XVIè s
FONTANA Giovanni Battista

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
école de CELLINI Benvenuto
E. Camesasca, 1971

TECHNIQUES :
Pierre noire, estompe. Inscription à la plume et à l'encre brune : 'Junone / era[i]ntera e si fecie d[']ar[gento] / gra[n]de piu del vivo / francescho i [n]pa[rigi] aveva a essere p[?] / si fini il giove solam[ente]'.
H. 00,248m ; L. 00,187m

HISTORIQUE :
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; ' dessin non collé ni doré ', dit du ' rebut ' - acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; marque du Louvre (L.1886).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.5, p.941, chap. : Ecole italienne E, carton 63. (...) Num¿ro : 7352.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 347. D¿signation des sujets : Junon ; demi-figure dessinée au crayon noir. Dimensions : H. 25 x L. 18,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD37

COMMENTAIRE :
A. Popp ('Falshlich Michelangelo zugeschriebene Zeichnungen', in Zeitschrift fur Bildende Kunst, 61, 1927-1928, p. 12) a reconnu ce dessin comme le seul témoignage de la commande de François Ier pour douze candélabres en argent représentant des divinités, dont seulement Jupiter fût réalisé, mais aujourd'hui perdu, et comme une étude préparatoire pour la maquette en bronze (1968, Sotheby's, Londres, collection particulière). E. Camesasca ('Cellini : pro e contro tre recenti attribuzioni', in Biolaffi Arte, 1971, n. 11, II, p. 24) n'accepte pas l'autographie ni du dessin, peut-être d'un élève, ni du petit bronze. Un dessin en rapport avec cette feuille est conservé à New York, (Woodner Collection) - voir C. Monbeig Goguel, 'Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, Inventaire général des dessins italiens, I, Vasari et son temps, Maîtres toscanes nés après 1500, mot avant 1600', Paris, 1972, n° 21. Cité dans Burr Wallen, Jan van Hemessen, an Antwerp Painter between Reform and Counter-Reform, Ann Arbor, 1983, p. 107, fig. 122.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Londres, collection particulière, oeuvre en rapport, New York, Collection Ian Woodner, oeuvre en rapport
Personnes : Junon - François Ier, roi de France+ - Jupiter+
Sujets : MYTHOLOGIES - divinité
Techniques : estompe - pierre noire

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 437