Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 14/02/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME FLORENTIN première moitié du XVè s


Ecole florentine

Etudes de deux hommes assis, d'un autre debout, brandissant un bâton

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 2688, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII21279
MA12560

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME FLORENTIN première moitié du XVè s

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FLORENTIN XVè s
F. Baldinucci
MASACCIO

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à ROBBIA Luca della
L. Bellosi, 1978
Attribué à DOMENICO VENEZIANO
M. Salmi, 1959
Attribué à GIOVANNI DI FRANCESCO
W. Boeck, 1933
école de UCCELLO Paolo
B. Berenson

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc sur papier bleu. Restauré en 2005.
H. 00,182m ; L. 00,320m

HISTORIQUE :
F. Baldinucci ; Ier volume de sa collection, p. 27 (Masaccio) - son fils, Francesco Saverio Baldinucci - Pandolfo Pandolfini, Camillo Pandolfini, Roberto Pandolfini, Angiolo Pandolfini, Anna Eleonora Pandolfini (épouse de Filippo Strozzi) et Eleonora Teresa Pandolfini, par héritage - Vendu par l'entremise de Filippo Strozzi, sur rapport de François Xavier Fabre, au Musée Napoléon en 1806; marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Strozzi, Filippo
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1806

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1606, chap. : Ecole italienne, volume 48. (...) Num¿ro : 12560. D¿signation des sujets : [[p. 1605]] Les quatre volumes suivans, sont reliés et couverts d'une peau de mouton, peinte en rouge, avec fermoirs actuellement en assez mauvais état : ils contiennent des dessins recueillis par Philippe Baldinucci, florentin, qu'il attribuait aux excellens peintres, sculpteurs et architectes qui ont paru depuis la renaissance des arts, à Florence, en commençant par Cimabue, jusqu'aux artistes existant en 1695. Il les avait arrangés dans l'ordre chronologique de son [[p. 1606]] ouvrage intitulé : notizie de' professori del disegno da Cimabue in quà. C'est une acquisition. Volume 48. Les quatre premières feuilles contiennent un avertissement et la table des maîtres auxquels Baldinucci attribuait les dessins des quatre volumes de ce recueil. Vint ensuite sur le revers de la feuille, le portrait de Baldinucci, dessiné au crayon noir. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Considéré de l'école de Paolo Uccello par B. Berenson, selon W. Boeck, ce dessin pourrait être de Giovanni di Francesco da Rovezzano (voir 'Dessins florentins du Trecento et du Quattrocento', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 1952, n° 63). M. Salmi suggère de l'attribuer à Domenico Veneziano (voir in B. Degenhart, 'Domenico Veneziano als Zeichner', in Festschrift für Friedrich Winkler, Berlin, 1959, p. 100-113) suivi par F. Ames Lewis ('Drawings in Early Renaissance Italy', Londres, 1981, p. 59-85), qui le rapproche d'autres dessins conservés à Florence (Galleria degli Uffizi, n. 1107 E, 29 E, 69 E, 1109 E) - voir A. Angelini, 'Disegni italiani del tempo di Donatello, Florence, 1986, p. 28-29. Il semble que ce dessin soit en étroite relation avec l'une des toiles du 'Cycle des mois', notamment le mois de janvier (conservée actuellement au Victoria & Albert Museum de Londres), réalisée d'après le projet de Luca della Robbia et destinée au plafond du studiolo de Piero de' Medici, dans le palais familial de Florence. De fait, l'attribution de cette feuille à Luca della Robbia est partagée par un bon nombre de critiques. L. Bellosi discerna la patte de Luca della Robbia en 1978 (F. Bellini, L. Bellosi, G. Brunetti, 'I disegni antichi degli Uffizzi. I tempi di Ghiberti', Florence, 1978, p. XXV), bientôt suivi par Wohl (1980) qui exclut la référence à Veneziano. (Voir aussi Gentilini, 'I della Robbia. La scultura invetriata nel Rinascimento', Firenze, 1992 ; De Marchi, 'Ancora che l'arte fusse diversa' in 'I della Robbia', 1998, pp. 17-30). Quant à K. Christiansen, il pense aussi à Fra Carnevale, un peintre du cercle des Lippi qui aurait travaillé avec L. della Robbia. ('Fra Carnevale', 2006, pp. 198-206) (F. Ortenzi in cat d'exp. 'I della Robbia, il dialogo tra le arti nel Rinascimento', Arezzo, 2009, n° 111)

INDEX :
Collections : Baldinucci, Filippo
Lieux : Londres, Victoria and Albert Museum, oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport, Florence, Palazzo Medici-Riccardi, oeuvre en rapport
Techniques : encre brune - lavis brun - papier bleu - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 431