Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/10/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

INGRES Jean Auguste Dominique


Ecole française

Portrait d'un inconnu, vu en buste, de profil à gauche

1797

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 30743, Recto

Numéros de catalogue :
Catalogue Donation D. David-Weill DDW405

LOCALISATION :
Réserve des miniatures, armoire 4
Etagère 6

ATTRIBUTION ACTUELLE :
INGRES Jean Auguste Dominique

TECHNIQUES :
Mine de plomb. De forme ronde. Signé à la mine de plomb le long du bord droit : 'Ingres'. Annotation au dos du cadre : 'Dessiné / à la mine de plomb / par M. Ingres le fils / avant son départ pour Paris / Le trois juillet/ 1797'. Cadre Louis XVI.
Forme : ronde
H. 00,075m ; L. 00,075m

HISTORIQUE :
Inventaire de la collection David-Weill, n° 405 ; don au Louvre en 1948.
Dernière provenance : David-Weill, David
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1948


COMMENTAIRE :
Gabriel Henriot, Catalogue de la Collection David-Weill, Paris, Ed. Braun, 1928, 3 vol., T. III, p. 257, repr. p. suivante. Ingres et ses maîtres, Toulouse, Montauban, 1955, n° 77 . Donation de D. David-Weill au musée du Louvre : Miniatures et émaux, exposition, Paris, Musée du Louvre, Cabinet des dessins, octobre 1956-janvier 1957, Jeanine Bouchot-Saupique, Maurice Sérullaz, Monique Giot, Marcelle Minet, Paris, Editions des Musées nationaux, n° 99, p. 47-48, sous le titre Portrait de Jean-Marie-Joseph Ingres, Père (1755-1814), à comparer à un portrait dessiné par Ingres et conservé au musée de Montauban (H. Lapauze, Ingres, 1911, p. 25 et repr. p. 15 et l'expo. Ingres et ses maîtres, 1955, n° 76). Il serait ici âgé de 42 ans. Il inculqua les premières notions d'art à son fils, luis faisant copier de nombreuses gravures, Ingres père exécuta des portraits en miniature (H. Lapauze, op. cit repr. p. 1, 4, 5, 6, 7, 10). 'Longtemps censé représenter le père d'Ingres, Jean-Marie-Joseph (1755-1814), ce dessin (vers 1797) ouvre la belle série de portraits à la mine de plomb exécutés par Ingres tout au long de sa carrière et conservés au Louvre. On connaît une douzaine de ces portraits dessinés en médaillon et exécutés de profil, un peu à la manière d'un Cochin, mais dont l'acuité évoque davantage l'art d'un Trinquesse ou celui de David. Naef a refusé l'identification du modèle avec le père d'Ingres, dont on connaît un médaillon exécuté par son fils et qui le représente, conservé au musée Ingres à Montauban (Naef, 1977-1980, n° 3).' (L.-A. Prat, 'Ingres', Paris, Musée du Louvre, Cabinet des dessins, 5 Continents éditions, 2004, (Cabinet des dessins ; 4), n° 1, p. 76). A comparer avec un autre portrait d'Ingres père dessiné par son fils et conservé au Musée de Montauban (voir : cat. exp. 'Ingres et ses maîtres', Montauban, 1955, n° 76). Naef, 'Die Bildniszeichnungen von J.-A. D. Ingres', Berne, 1977-1980, t. I, chap. 1, et t. IV, n° 13, repr.

INDEX :
Collections : David-Weill, David
Lieux : Montauban, Musée Ingres, oeuvre en rapport
Personnes : Ingres, Jean Marie Joseph - David, Jacques-Louis+ - Ingres, Jean Marie Joseph+ - Cochin, Charles Nicolas+ - Trinquesse, Louis-Rolland+
Sujets : portrait
Techniques : mine de plomb

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 26, p. 248