Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 09/01/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PERCIER Charles


Ecole française

Projet d'une maquette d'un séminaire et d'une fontaine publique

1818

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 30634, Recto

Numéros de catalogue :
Inv. français, t. XIII B946

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PERCIER Charles

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
PERCIER Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à PERCIER Charles

TECHNIQUES :
Plume et encre noire, lavis gris et aquarelle rose sur traits de crayon noir. Support composé de deux feuilles assemblées. Annotation : 'SEMINAIRE' sur le dessin. Annotation en haut à gauche, au crayon noir : 'Tenir le modèle à la hauteur de l'oeil du spectateur'. A droite, daté : '1818' et inscription fragmentaire. Au verso, marque : X de ROCHE DU TEILLOY. Inscription sur la fontaine : 'L'AN MDCCCXVIII SOUS LE REGNE [de Louis XVIII...] / LA VILLE DE PARIS A FAIT ER / POUR L'UTILITE [sic] LA SALUB'. Numéro au verso : '1'.
H. 00,215m ; L. 00,442m

HISTORIQUE :
M. Xavier Roche du Telloy ; achat par le musée du Louvre sur décision du 1er décembre 1955 (L 1886 a).
Dernière provenance : Du Telloy, Xavier Roche
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1955


COMMENTAIRE :
'Il ne s'agit probablement pas d'un projet d'architecture proprement dit [...] L'alliance d'un édifice dédié à l'enseignement religieux et d'un édifice d'utilité publique érigé par la ville de Paris [...] n'a rien pour étonner en 1818, mais peut susciter des doutes quant à l'attribution du dessin. Même si l'élévation du séminaire évoque les façades de la rue de Rivoli, il faut souligner que Percier n'était pas un spécialiste des fontaines, ni des séminaires. Par ailleurs, il n'assurait pas la fonction d'architecte de la ville, et il n'aurait pas omis de penser à l'accès de la fontaine, à moins que celui-ci ne soit représenté par une sorte de trappe ajoutée au crayon en bas à droite sur l'élévation côté 'jardin' du monument. Ce projet évoque inéluctablement le seul site parisien où se posait alors le double problème d'un séminaire et d'approvisionnement en eau : la place Saint-Sulpice où Godde, en tant qu'architecte attitré de la ville, exécuta le séminaire des Sulpiciens à partir de 1841 par Visconti (Louis Hautecoeur, VI, 1955). [...] Il est possible qu'une étude de la genèse du séminaire Saint-Sulpice fournisse des éclaircissements sur ce dessin. Mais il ne faut pas non plus exclure l'hypothèse d'un projet scolaire, à un détail près : ce type d'exercice ne donnait pas lieu à la fabrication de maquettes.' (W. Szambien, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N. n° 946, p. 236.)

INDEX :
Collections : Roche du Teilloy, Xavier
Lieux : Paris+, Paris, Eglise Saint-Sulpice, séminaire, oeuvre en rapport, Paris, Place Saint-Sulpice, oeuvre en rapport, Paris, Rue de Rivoli, oeuvre en rapport
Personnes : Godde, oeuvre en rapport - Visconti, oeuvre en rapport
Sujets : ARCHITECTURE - fontaine - séminaire
Techniques : encre noire - aquarelle rose - crayon noir - lavis gris - crayon noir (traits) - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 26, p. 232