Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

SOLARIO Andrea


Ecole lombarde

Tête de saint Jean-Baptiste

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 2570, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII39
MA40

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
SOLARIO Andrea
J. J. Dubois

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
école de VINCI Leonardo da
VINCI Leonardo da
SANTI Raffaello
BONACCORSI Piero

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Copie d'après SOLARIO Andrea
L. Cogliati Arano, 1966

TECHNIQUES :
Pierre noire, pinceau et lavis brun, trace de sanguine sur la lèvre supérieure. Trait d'encadrement à la plume et encre brune. Annotation à la plume et encre brune en haut à droite : " Raphael D'Urbino ". Trace de pliure horizontale dans la partie inférieure, plusieurs lacunes. Doublé.
H. 00,194m ; L. 00,264m

HISTORIQUE :
E. Jabach, paraphe de J.-Ch. Garnier d'Isle (L. 2961) ; Inv. Ms. II, n°626 , (Perino del Vaga) ; acquis pour le Cabinet du roi en 1671 ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 626 Un chef sainct Jean à la pierre noire lavé et rehaussé sur du papier gris de 12 pouces 1/2 de long sur 10 pouces de hault de Solaro [Solario]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.7, chap. : Ecole florentine, carton 1. (...) Num¿ro : 40. Nom du ma¿tre : Léonard de Vinci. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er [[signe en forme de croix / au crayon]]. D¿signation des sujets : Le chef de St. Jean. Etude au crayon noir et lavé. ce dessin a été exposé en l'an douze, sous le n° 164. [Et en 1811 sous le n° 192] [[à l'encre]] mention d'exposition barrée au crayon Dimensions : H. 20 x L. 27cm. Origine : Collection nouvelle Magazin [[au crayon]].Prix de l'estimation de l'objet : 300francs. Emplacement actuel : Galerie d'Apollon. Observations : [Remis le 7 juin 1827 au Musée pour être exposé] [[à l'encre]] [Rentré] [[au crayon]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[ trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
Classé à Léonard de Vinci par Morel d'Arleux (Inv. ms), puis à l'école de Léonard de Vinci par F. Reiset (Inv. ms), qui malgré tout l'exposa en 1866 sous le nom d'Andrea Solario, retenant ainsi la proposition émise par J. J. Dubois depuis plus de vingt ans (1841). En effet, l'attribution à Solario et le rapprochement de ce dessin avec la peinture du Louvre ont été établis dès 1841, avant même que la peinture 'Tête de saint Jean-Baptiste', venant de la collection du comte de Pourtalès Gorgier n'entre dans les collections du musée, en 1868. Reclassé à Andrea Solario par R. Bacou en 1981. Pour une notice et une bibliographie complètes, avce les indications d'origine des différentes attributions, voir F. Viatte dans cat. exp. Léonard de Vinci, dessins et manuscrits, Paris, Musée du Louvre, 2003, n° 131.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Jean-Baptiste, saint - comte de Pourtalès Gorgier+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Tête de saint Jean-Baptiste
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - pinceau - sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 417