Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PUPINI Biagio


Ecole bolonaise

La Vierge à l'Enfant et sainte Anne

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 2565, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII7374
MA6868

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. VI E25.R

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PUPINI Biagio
Dominique Cordellier (comm. orale)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN
école de VINCI Leonardo da
Copie d'après VINCI Leonardo da
MASCHERINI Ottaviano

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis jaune, crayon jaune, rehauts de blanc, papier lavé jaune. Monogramme de l'artiste, n bas à droite : 'BP'. Collé en plein.
H. 00,262m ; L. 00,200m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, I, n° 383 (O. Mascherini) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne : 383 Une jeune femme couché sur les genoux d'une vielle avec un petit enfant figure entiere a la plume et lavé sur de papier jaune de 10 pouce de long sur 12 1/2 pouce de haut dudit [de Octavio Mascherino]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.5, p.889, chap. : Ecole italienne C, carton 61. (...) Num¿ro : 6868.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 90. D¿signation des sujets : Deux femmes et un enfant. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 26,5 x L. 20cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD37

COMMENTAIRE :
Assigné par Everhard Jabach à Ottavio Mascherini, rangé par Morel d'Arleux (Inv. ms) parmi les feuilles de l'école italienne puis par F. Reiset (Inv. ms) parmi les copies d'après Leonardo da Vinci, ce dessin a été reclassé à l'école de l'artiste en 1987 avant d'être rendu à Biagio Pupini en 1997 (voir notes ms sur le fac-similé de l'inv. ms F. Reiset, Paris, Louvre, Cabinet des Dessins) à la suite de l'identification du monogramme de cet artiste sur la feuille ('BP') faite par D. Cordellier (comm. orale). Comme celui-ci a remarqué, ce même groupe, sous un angle légèrement diffèrent, est représenté sur une autre feuille du Louvre (INV 2346) dont il pourrait être la copie et que P. Joannides ('Inventaire général des dessins italiens, VI : Michel-Ange.', par P. Joannides, Paris 2003, sous n° R25) a depuis publiée avec une proposition d'attribution à Pupini. Tout en évoquant la célèbre composition de Leonardo et malgré leurs évidentes références aux oeuvres de Michelangelo de 1505, selon Joannides (Ibidem) ces deux dessins semblent issus d'un même modèle sculpté, peut-être de la main du 'Maître des enfants mal élevés' (G. F. Rustici?), artiste actif à Florence dans les deux premierès décennies du XVI siècle et dont l'oeuvre est influencé par Leonardo et Michelangelo. Voir aussi : M. Faietti, in cat. exp. Un siècle de dessin à Bologne 1480-1580, Paris, Louvre, 2001, sous n° 16 ; Eadem, in cat. exp. Il Cinquecento a Bologna..., Bologne, Pinacoteca Nazionale, 2002, sous n°25 ; C. Beuzelin in cat. d'exp. 'La Sainte Anne, l'ultime chef-d'oeuvre de Léonard de Vinci', Paris, musée du Louvre, 2012, n° 94-95

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Florence+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Anne, sainte - Vierge Marie - Buonarroti, Michelangelo, ou Michel Ange+ - Jésus Enfant - Rustici, Giovanfrancesco+ - Vinci, Leonardo da + - Maître des enfants mal élevés +
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Vierge à l'Enfant avec sainte Anne - Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant, par Leonardo da Vinci - Tondo Doni, de Michelangelo Buonarroti
Techniques : encre brune - rehauts de blanc - crayon jaune - lavis jaune - papier lavé de jaune - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 417