Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 03/06/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GAUGUIN Paul


Ecole française

Etudes de personnage annamites

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 29877.1, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
LUX295.D

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GAUGUIN Paul

TECHNIQUES :
Crayon noir.
H. 00,310m ; L. 00,236m

HISTORIQUE :
Acquis par le musée du Luxembourg, musée d'Art moderne, reversement au musée du Louvre en 1977, marque du musée (L. 1886a).
Dernière provenance : Musée National du Luxembourg


COMMENTAIRE :
Ce dessin provenant du Musée du Luxembourg a été inventorié tardivement, en 1967 au Musée du Louvre. '... Le dessin ici présenté est un témoignage de l'attirance de Gauguin pour les pays asiatiques comme celle de ses amis tel Rodin qui furent fascinés par l'exotisme de ces pays nouvellement explorés par les Européens. Ce croquis fut sans nul doute réalisé lors d'une des visites de Gauguin à l'Exposition Universelle de 1889 à Paris, où un nombre important de pavillons étaient consacrés aux territoires d'Outre-mer : l'Algérie, le Maroc, le Tonkin... Pendant quelques mois, il envisagea de partir vers ce territoire avant de se diriger vers Tahiti. Ce dessin est caractéristique de l'oeuvre graphique de Gauguin, les personnages sont exécutés d'un trait sûr, rapide et synthétique, saisissant l'essentiel d'une allure, d'une physionomie, d'une expression' (Isabelle Julia, dans cat. exp. Voyager et dessiner : Dessins du Musée du Louvre et du musée d'Orsay, 1580-1900, par C. Loisel, L. Angelucci, F. Joulie, I. Julia, N. Lemoine-Bouchard, Ch. Leribault, Moscou, Galerie Tretiakov, 21 septembre - 14 novembre 2010, n° 55 - catalogue publié en langue russe).

INDEX :
Lieux : Algérie+, Maroc+, Tahiti+, Tonkin+
Personnes : Rodin, Auguste+
Sujets : annamite
Techniques : crayon noir

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 26, p. 118