Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 26/08/2009 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BECCAFUMI Domenico


Ecole florentine

Figures marchant sur une passerelle

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 280.BIS, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII4159
MA3934

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BECCAFUMI Domenico
F. Reiset (Inv. ms)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN
Morel d'Arleux (Inv. ms)

TECHNIQUES :
Pierre noire.
H. 00,123m ; L. 00,140m

HISTORIQUE :
Cabinet du Roi en 1671 ; montage bleu à filet d'encre brune, réserve blanche et bande dorée, par Mallécot, pour le Cabinet du Roi ; paraphe de J.-Ch. Garnier d'Isle (L.2961, au recto) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899, au recto et au verso) et du Conservatoire (L. 2207, au recto et au verso).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.508, chap. : Ecole italienne B, carton 35. (...) Num¿ro : 3934.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 168. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins au crayon noir, sur le R° et le V°. Dimensions : H. 10,5 x L. 12,5 cm ; H. 12 x L. 14,5 cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Rendu à Beccafumi par F. Reiset (Inv. ms) alors que Morel d'Arleux (Inv. ms) l'avait inventorié comme une pièce anonyme de l'école italienne, ce dessin n'est semblable à aucun motif connu dans l'oeuvre de Beccafumi. Son écriture libre, nébuleuse et frémissante s'apparente à celle de l'étude pour 'Le Tribun Publius Mutius condamnant les tribuns au bûcher' (Brunswick, Bowdoin College Museum of Art, Inv. 1811.85) et elle pourrait donc appartenir non aux recherches des années 1520, comme le pensait D. Sanminiatelli ('Domenico Beccafumi', Milan, 1967, p. 159, n° 96), mais à celles qui ont précédé la réalisation des fresques de la Sala del Concistoro au Palazzo Pubblico de Sienne (1529-1535 ; B. P. Gordley, 'The Drawings of Beccafumi', Princeton Univ., Ph. D., 1988, p. 407, n° 107 ; P. Giannattasio dans P. Torriti, 'Beccafumi : Opera Completa', Milan, 1998, p. 286-287 D 85). Peut-être s'agit-il d'une première pensée pour le 'Sacrifice de Zaleucus' (Valère Maxime, 'Factorum et dictorum memorabilium', VI, 5 ext. 3) qui y occupe l'un des compartiments des retombées de la voûte. Le personnage sombre à la sortie du pont pourrait être 'Zaleucus découvrant l'adultère de son fils' (au premier plan). Voir : D. Cordellier, 'Domenico Beccafumi' (Cabinet des dessins), avec la collaboration de L. Angelucci et R. Serra, Milan, 2009, n° 26. Voir aussi : J. Judey, 'Domenico Beccafumi', Berlin, 1932 [Freiburg i. B., Ph. D., v. 23. Sept. 1932]., p. 146, n° 185.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Sienne, Palazzo Pubblico, oeuvre en rapport, Brunswick, Bowdoin College Museum of Art, oeuvre en rapport
Personnes : Zaleucus
Sujets : Jugement de Zaleucus - Maxime, Valère, Factorum et dictorum memorabilium
Techniques : pierre noire

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 45