Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 28/08/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GILLOT Claude


Ecole française

Foire de Saint-Germain : Arlequin et Scaramouche assis dans une vinaigrette

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 29326, Recto

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GILLOT Claude

TECHNIQUES :
Plume et encre noire, lavis de sanguine, mise au carreau à la mine de plomb. Annotation à la plume et encre brune au verso du montage : 'Claude Gillot / né en 1673 mort en 1722 / (le maître de Watteau)'. Collé en plein.
H. 00,160m ; L. 00,216m

HISTORIQUE :
Princesse Murat - vente ; acquis à la vente de 'Tableaux modernes... dessins par Claude Gillot etc...' du mercredi 4 février 1942 à l'hôtel Drouot pour la somme de 40.058 fr. imputable sur le budget de la Réunion des musées nationaux.
Dernière provenance : Baudoin, Henri
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1942


COMMENTAIRE :
Première pensée pour le tableau du Musée du Louvre faisant partie d'une suite de neuf compositions de même nature, représentant des scènes de la Comédie italienne. J. Tonkovich indique une autre étude pour ce même sujet, conservée à New York, Metropolitan Museum of Art, 'A New Album ot Theater Drawings by Claude Gillot' dans Master Drawings, Vol. XLIV, 2006, n° 4. p. 464-486. Parmi la dizaine de feuilles que Gillot a consacré à la Comédie-Italienne, les dessins du Louvre et du Metropolitan sont des dessins d'ensemble. Ils présentent des différences avec le tableau, le cadrage est plus serré, le fond d'architecture plus sommaire et, sur la feuille du Louvre, la composition a été mise au carreau. Il a été gravé en contrepartie par Gabriel Huquier entre 1729 et 1732. On connaît également deux autres dessins en rapport avec le tableau ; l'un est préparatoire à la figure d'Arlequin (Lyon, Musée des beaux-arts), et l'autre contient des études pour la tête et les mains des laquais (Cambridge, Fogg Art Museum). Le tableau de Gillot, 'La Foire de Saint-Germain', illustre la scène dite "des Carrosses" qui servait d'intermède ou de suite à la pièce. Se trouvant face à face dans leurs "vinaigrettes", deux mégères, jouées l'une par Scaramouche, l'autre par Arlequin, refusent de céder le passage à l'autre. Impartial, un commissaire les fait reculer d'un même pas. Le ton est à la satire sociale : on y dénonce les embarras de la circulation, l'inflation des titres, l'orgueil des bourgeoises en mal de préséances.(M.-C. Sahut in cat. d'exp. 'Masques, mascarades, mascarons', Paris, Musée du Louvre, 2014, n° 34-35 et p. 83-85). Voir aussi 'Techne', n° 30-31, 2009-2010, "Watteau et la fête galante. Etudes techniques sur la peinture française de la première moitié du XVIIIe siècle", p. 141-152.

INDEX :
Collections : Murat, princesse
Lieux : New York, Metropolitan Museum of Art, oeuvre en rapport, Lyon, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport, Cambridge, Fogg Art Museum, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Arlequin - Scaramouche - Huquier, Gabriel, gravure en rapport
Sujets : Commedia dell'Arte - Foire - Gillot, Claude, Les deux carrosses
Techniques : encre noire - encre brune - lavis de sanguine - mise au carreau à la mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 26, p. 8