Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 24/08/2009 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BECCAFUMI Domenico


Ecole florentine

Dieu le Père assis sur des nuages, tenant le globe terrestre

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 265, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII4708
MA4424

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BECCAFUMI Domenico
J. Judey
Inspiré par L'ANTIQUE

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à MAZZUOLA Francesco
Morel d'Arleux et F. Reiset

TECHNIQUES :
Plume et encre brune. Annotation au verso en haut, visible par transparence mais illisible. Collé en plein.
H. 00,138m ; L. 00,100m

HISTORIQUE :
Cabinet du Roi ; paraphe de Cl. Delamotte (L.478) ; autrefois monté avec l'Inv. 11944, montage bleu à filets d'encre brune, réserve blanche et bande dorée, par Mallécot, pour le Cabinet du Roi ; marques de la Commission du Museum (L.1899) et du Conservatoire (L.2207).
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.575, chap. : Ecole de Parme, carton 39. (...) Num¿ro : 4424. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Parmesan /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 181. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins : l'un à la plume et lavé, représente un jeune homme debout. Il a été gravé par le Comte de Caylus. L'autre à la plume, un vieillard assis. Dimensions : H. 12,5 x L. 7,5 cm ; H. 13,5 x L. 10 cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 15francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 août 1828 pour être reliés.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Le dessin, inventorié au début du XIXe siècle par Morel d'Arleux (Inv. ms) sous le nom de Parmigianino avec un dessin provenant de la collection Jabach (INV 11944) a été restitué à Beccafumi par J. Judey ('Domenico Beccafumi', Berlin, 1932 [Freiburg i. B., Ph. D., v. 23. Sept. 1932], p. 145 n° 171 ; suivi par R. Bacou, cat. exp. Choix de dessins de maîtres florentins et siennois, Première moitié du XVIe siècle, Paris, musée du Louvre, 1955, n° 62 et toute la critique), qui y a reconnu une étude pour la figure de Dieu le Père placé au sommet de la 'pala' avec 'Saint Michel chassant les anges rebelles' de San Niccolò al Carmine (Sienne, in situ). Ce dessin, plus que les autres esquisses de la même figure (voir INV 458 A), approche de la solution retenue par Beccafumi dans le tableau même si, dans celui-ci, l'artiste a accentué le raccourci des jambes. La même évolution apparaît d'ailleurs dans la 'Naissance de la Vierge' (vers 1530, Sienne, Pinacoteca Nazionale) où la même image de Dieu est reprise sous la forme d'un bas-relief feint (R. Serra, comm. orale). En outre, l'expression par la réserve du papier d'une lumière immatérielle et par des hachures croisées planes et presque abstraites d'une ombre concrète se surimpose à la culture classique de l'artiste. En effet, si l'on en croit P. Giannattasio (dans P. Torriti, 'Beccafumi : Opera Completa', Milan, 1998, p. 233, 265 D 50), une statue antique comme le 'Jupiter Ciampolini', visible à Rome au début du XVIe siècle, a pu servir à l'artiste pour concevoir cette image d'un dieu souverain. La filiation entre elle et ce modèle hellénistique connu par la copie romaine aujourd'hui au Museo Archeologico Nazionale de Naples est, du fait de la disposition inversée des jambes, plus manifeste dans les dessins antérieurs (voir INV 458 A) et d'avantage encore dans le 'Saint Paul en trône' peint en 1516-1517 (M. Maccherini, dans cat. exp. Domenico Beccafumi e il suo tempo, Sienne, Chiesa di Sant'Agostino, Pinacoteca Nazionale, Duomo, Palazzo Pubblico, Oratorio di San Bernardino, Spedale di Santa Maria della Scala, Palazzo Bindi Sergardi, 1990, p. 116-118 n° 10) pour la chapelle du Tribunale della Mercanzia à Sienne (Museo dell'Opera del Duomo) alors que, dans le dessin étudié ici, Beccafumi a plutôt choisi de reprendre, sous la vêture et sans le tourment, la pose du 'Laocoon' antique (Vatican, Belvedere) découvert en 1506. L'attitude du héros antique apparaît dans d'autres oeuvres de Beccafumi, notamment dans la 'Mort de Caton' et la 'Naissance de Minerve de la tête de Jupiter' au Palazzo Venturi (vers 1519). Voir : D. Cordellier, 'Domenico Beccafumi' (Cabinet des dessins), avec la collaboration de L. Angelucci et R. Serra, Milan, 2009, n° 15. Voir aussi : D. Sanminiatelli, 'Domenico Beccafumi', Milan, 1967, p. 157 n° 86, p. 167 sous n° 128 ; B. P. Gordley, 'The Drawings of Beccafumi', Princeton Univ., Ph. D., 1988, p. 137, 198, 333 note 16, p. 402-403 n° 98 ; A. De Marchi, dans cat. exp. Domenico Beccafumi e il suo tempo ..., cit., p. 445, n° 108, p. 447, sous n° 111 ; P. Giannattasio, cit., p. 233, 265-266, D 50, p. 276, sous D 71.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Rome, Vatican, Cortile del Belvedere, oeuvre en rapport, Rome+, Sienne, Pinacoteca Nazionale, oeuvre en rapport, Naples, Museo Archeologico Nazionale, oeuvre en rapport, Sienne, San Niccolo' al Carmine, oeuvre en rapport, Sienne, Palazzo Venturi, dit après Agostini ou Bindi Sergardi, oeuvre en rapport, Sienne, Museo dell'Opera del Duomo, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Sienne, Tribunale della Mercanzia, oeuvre en rapport
Personnes : Paul, saint+ - Vierge Marie+ - Jupiter+ - Minerve+ - Michel, archange+ - Dieu le Père - Caton d'Utique+ - Laocoon+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Dieu sur des nuages tenant un globe - Laocoon combattant un serpent - Michel archange chassant les anges rebelles - Jupiter Ciampolini
Techniques : encre brune - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 43