Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 07/11/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

VALENCIENNES Pierre Henri de


Ecole française

Paysage : temple de Minerve medica, vu de Saint-Jean-de-Latran

1778

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 12966, 4

LOCALISATION :
Réserve des petits albums
Album Valenciennes Pierre -2-
Folio 3
dessiné au recto

ATTRIBUTION ACTUELLE :
VALENCIENNES Pierre Henri de

TECHNIQUES :
Graphite, lavis brun, plume et encre brune Annoté : « Le temple de minerva medica, de dessus les murs de st jean » Numéroté 3
H. 00,273m ; L. 00,097m

HISTORIQUE :
Vente atelier Valenciennes, Paris, 1819, partie du n°15. Acquis par le comte Ch. De l'Espine, qui fut directeur de la Monnaie sous la Restauration et introducteur des ambassadeurs sous Louis-Philippe ; reçu par héritage par son fils vicomte A. E. de l'Espine, puis comte M. E. O. de l'Espine, puis princesse Louis de Cröy. Don au Louvre en 1930.
Dernière provenance : Croÿ-Dulmen, princesse Louis de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1930


COMMENTAIRE :
Vestiges d'un nymphée situé à l'est de Rome, sur l'Esquilin, près de la porte Majeure. Il est rare que Valenciennes représente un édifice en ruine. A l'inverse de beaucoup de ses contemporains, il n'éprouve pour les ruines, « tristes et froids squelettes », qu'un goût très modéré. « Les idées que nous suggèrent involontairement cette décomposition graduelle et cette destruction continue portent dans l'âme une atteinte de tristesse et de mélancolie pénible et douloureuse ; l'Artiste sensible et philosophe, guidé par son génie créateur, aimera mieux peindre les monuments de la Grèce et de Rome du temps de leur splendeur [...] » (Eléments de perspective, 1799, p.413). C'est pourquoi Valenciennes ne souligne pas l'état de délabrement du nymphée, en partie écroulé et envahi par la végétation ; à peine devine-t-on que la zone sombre sur la gauche du bâtiment n'est pas une porte mais une béance de la coupole effondrée.

DESCRIPTION DE L'ALBUM :
Carnet à reliure cartonnée recouverte de parchemin, portant sur le dos l'inscription « Livre à dessiner de P. Devalenciennes 1778 Rome » à la plume et encre brune. Il contient des paysages de Rome et de ses alentours, localisés la plupart du temps. Il comporte 95 feuillets, les deux premiers et le 69e feuillet non paginés, les autres numérotés de 2 à 93 à l'encre brune. Les feuillets sont dessinés au recto seulement, à l'exception des feuillets 42 et 93 qui sont dessinés au recto et au verso. Chaque feuillet porte des annotations manuscrites à l'encre brune. La technique varie d'un feuillet à l'autre : graphite, lavis gris et lavis brun, parfois mêlés, plume et encre brune, plume et encre grise. Dimensions extérieures : H. 0,280 L. 0,103 E. 0,25

INDEX :
Collections : Croÿ-Dulmen, princesse Louis de
Lieux : Rome, San Giovanni in Laterano, Rome, Foro di Nerva, Rome, Tempio di Minerva
Techniques : encre brune - lavis brun - graphite - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 23, p. 336