Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 20/07/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ROSSO FIORENTINO


Ecole florentine

Mars désarmé par Cupidon, et Vénus dévêtue par les nymphes et les amours

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 1575, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII521
MA512

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ROSSO FIORENTINO
E. Jabach

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
BOYVIN René
K. Kusenberg, 1931
école de ROSSO FIORENTINO
B. Berenson, 1903
Copie d'après ROSSO FIORENTINO
B. Berenson, 1903

TECHNIQUES :
Plume, encre brune et grise, avec rehauts de blanc sur papier préparé en brun. Collé en plein. Encadrement à la plume et encre brune.
H. 00,429m ; L. 00,339m

HISTORIQUE :
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; dessin d'ordonnance ' collé et doré ' ; au verso du montage à bande dorée, à la sanguine : f° f° (L. 960 a) ; Inventaire Jabach : Ecole de Florence, n° 185 (Rosso) - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et numérotation : cent quatrevingt cinq ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne : 185 Mars et Venus ou il y a quantité de figures et plusieurs amours figure entiere a la plume lavé et rehaussé sur papier brun de 15 1/2 pouce de long sur 18 1/2 pouce de haut dudit [de Rosso]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.66, chap. : Ecole florentine, carton 4. (...) Num¿ro : 512. Nom du ma¿tre : Idem [[ Rosso /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 4. D¿signation des sujets : Le même sujet traité différemment. Dessin à la plume et rehaussé de blanc, sur papier colorié. Exposé en 1820 sous le n° 345. mention d'exposition barrée au crayon [345] [[au crayon / sous la mention d'exposition barrée]] Dimensions : H. 43 x L. 34cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 120francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]] Galerie d'Apollon [[au crayon]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
Selon G. Vasari ('Le Vite...', 1906, éd. Milanesi, V, p.167), Rosso dessina à Venise, vers 1530 à la demande de l'Arétin, cette allégorie pour le roi de France François Ier. D'après B. Berenson ('The Drawings of the florentine Painters', Londres, 1903, n° 2460) il s'agit d'une copie d'école. K. Kusenberg ('Le Rosso', Paris, 1931, p. 149, n°13) le classe comme une copie par René Boyvin d'après la gravure. Pour l'interprétation de l'iconographie voir : J. Adhémar, 'Aretino : Artistic adviser to Francis I', dans Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, XVII, 1954, p. 312-313. C. Scailliérez ('François Ier et ses artistes dans les collections du Louvre', Paris, 1992, n°49) le considère comme un modello pour une peinture perdue de Rosso, et cite D. Cordellier (ibidem, note n° 5) qui met en rapport la figure de Mars avec un satyre d'un bas relief antique (Mantoue, Palazzo Ducale). Un tableau de même composition a été retrouvé au château de Bucovice, en Moravie (voir O. Pujmanova, 'A propos du Mars et Vénus servis par les nymphes et les amours de Rosso, 1496-1540 : ...', dans Revue du Louvre, 3, 1996, p. 54-61). Nombreuses versions et copies d'après la gravure (Bartsch, 51) ont été données à Caraglio, à René Boyvin ou Pierre Milan par E. A. Carroll ('The Drawings of Rosso Fiorentino', New York, 1976, p. 337, sous note 8). Une belle estampe au burin, conservée à la bibliothèque nationale de France (Ba 12 (Rosso)) porte en haut à gauche le monogramme 'IcB' qui est celui du graveur de Cologne Jacob Binck, imitateur et copiste de Caraglio. E. Carroll (in cat. d'exp. 'Rosso Fiorentino : drawings, prints, and decorative arts', Washington, National Gallery of Art, 1987-1988, p. 176-179) propose d'attribuer l'estampe au buriniste. Voir aussi D. Cordellier, cat. exp. Primatice, maître de Fontainebleau, Paris, musée du Louvre, 2004, p. 21, 156-157, 232, 270. ; V. Droguet in cat. d'exp. 'Le roi et l'artiste.François Ier et Rosso Fiorentino', Fontainebleau, 2013, n° 14-17) Voir aussi : DE JONG, J. L., " Dido in Italian Renaissance Art. The afterlife of a tragic heroine.", Artibus et Historia, an art anthology, No. 59, Vol. XXX, p. 73-89 ; Alexandra Zvereva, Portraits dessinés de la cour des Valois. Les Clouet de Catherine de Médicis, préface par Denis Crouzet, Paris, éditions Arthena, 2011, p. 81, cité dans la note 414 ; V. Droguet in cat. d'exp. 'Le roi et l'artiste. François Ier et Rosso Fiorentino', Fontainebleau, 2013, n° 14 Xavier Salmon, 'Les hommes d'élite qui se consacrent à leur talent avec toute leur énergie parviennent parfois... au comble des honneurs et à une gloire universelle'. Rosso Fiorentino au service du roi de France, p 84-92, version en italien, p. 75-83, repr. p. 76, dans Rosso Fiorentino. Retour en France. Le Mariage de la Vierge et sa restauration, Rosso Fiorentino. Ritorno in Francia. Lo Sposalizio della Vergine e il suo restauro, cat. exp. Paris, Ambassade d'Italie, 6-28 février 2014, Umberto Allemandi & C.,

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Venise+, Montargis, musée Girodet, oeuvre en rapport, Ecouen, musée national de la Renaissance, oeuvre en rapport, Bucovice, château, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, oeuvre en rapport
Personnes : Mars - Vénus - François Ier, roi de France+ - Bacci, Pietro, dit l'Aretino+ - Caraglio, Gian Giacomo+ - Boyvin, René+ - Milan, Pierre+ - Binck, Jacob+
Sujets : nymphe - MYTHOLOGIES - Mars et Vénus servis par des amours - Amour
Techniques : encre brune - encre grise - rehauts de blanc - papier préparé brun - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 250