Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 24/10/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GOYA Y LUCIENTES Francisco de


Ecole espagnole

'Caricatura dlas arracas' ('Caricature des carracas' ?)

Vers 1796/1797

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 6912, Verso

Numéros de catalogue :
Inv. Ecole espagnole k192

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GOYA Y LUCIENTES Francisco de

TECHNIQUES :
Pinceau, lavis d'encre de Chine grise et noire, traces de pierre noire, sur papier vergé blanc. Annotations autographes au pinceau et à l'encre de Chine, en haut à gauche : '62', et en bas : 'Caricatura dlas carracas'. Annotation postérieure à la plume fine (provenant de l'Album II vendu en 1877), en haut au centre : '3'. Sur le montage de ces dessins était collée une notice d'un catalogue de vente, les mentionnant sous le n° 31. Dessin restauré
H. 00,195m ; L. 00,120m

HISTORIQUE :
Paul Lebas, Paris - Vente anonyme, Paris, Hôtel Drouot, 3 avril 1877, n° 64 : 'Caricature de Las Carracas' - G. Poelet, Paris ; vente publique G. Poelet, Paris, Hôtel Drouot, 19 juin 1906 - Paul Henri Charles Cosson, Paris - Légué au Musée du Louvre en 1926.
Dernière provenance : Cosson, Paul Henri Charles
Mode d'acquisition : legs
Année d'acquisition : 1926


COMMENTAIRE :
'Cette feuille et les suivantes (RF 6914 recto et verso, RF 6912 verso) font partie de l''Album B' (...). L''Album B', ou 'Album de Madrid', fut commencé peu après l''Album A' ou 'Album de Sanlucar' pendant le séjour de Goya à Sanlucar de Barrameda auprès de la duchesse d'Albe, entre 1796 et 1797.' 'Le sens de la légende a donné lieu à plusieurs interprétations différentes. L'une d'entre elles s'attache au sens du mot 'carraca' (crécelle) qui est utilisé pendant la semaine sainte pour appeler les fidèles. (...) Une autre interprétation se réfère à un lieu dit 'La Carraca', situé dans les environs de Cadix où se trouvait une prison et un arsenal maritime fondé en 1790 (Gassier, 1973, p. 130), ce qui correspondrait au séjour de Goya à Cadix au début de la création de 'L'Album B'. L'aspect caricatural de la figure à l'extrême gauche est comparé au feuillet B. 63 ('Caricatura alegre' ; Gassier, 1954, p. 37) et au 'Caprice 13' ('Esteban calientes'. La relation est aussi importante avec le recto de la feuille car on retrouve le même nez retroussé de la femme sur le visage de l'homme tirant la corde. Ces caricatures précèdent les sens équivoques des 'Caprices' commencés en 1797, au moment de la réalisation de la seconde partie de l''Album B'. Mais elles présentent aussi une correspondance souvent étroite avec des séquences de L''Album B' (...). (Boubli, Louvre, Inventaire Général des dessins de l'Ecole espagnole XVIe-XVIIIe siècles, Paris, 2002, n° 192, p. 166)

INDEX :
Collections : Cosson, Paul Henri Charles - Lebas - Poelet, G. - Lebas, Paul
Lieux : Paris+, Paris, Hôtel des ventes Drouot+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Cadix+
Sujets : Goya y Lucientes, Les Caprices - caricature - Goya y Lucientes, Francisco de, Album B ou Album de Madrid
Techniques : encre noire - encre grise - lavis gris - papier vergé - papier blanc - pinceau - lavis d'encre de Chine - pierre noire (traces)

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 21, p. 307