Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 10/11/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

La Hollande

Vers 1685/1686

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 27647.BIS, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII7122
MA6636

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G5856

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Pierre noire, lavis gris. Découpé en forme de cintre. Trait d'encadrement à la pierre noire, doublé dans la partie cintrée. Trait vertical à la pierre noire, marquant le milieu. Collé en plein.
Forme : cintrée dans le haut
H. 00,257m ; L. 00,789m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.5, p.863, chap. : Dessins de toutes les écoles, carton 59. (...) Num¿ro : 6636. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : F17. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins lavés sur crayon, pour les cintres du Salon de la Paix : l'un représente l'Espagne ; l'autre la Hollande. Dimensions : H. 25 x L. 78 cm [[chaque dessin]]. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 25francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[petit trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre]] [Vu] [[au crayon / en face du premier dessin]] [Vu] [[au crayon / en face du second dessin]]. Cote : 1DD37

COMMENTAIRE :
Montage commun avec le dessin Inv. 27647. Etude pour le cintre de la Hollande du salon de la Paix, au château de Versailles, peint par Le Brun en 1685-1686. Ce salon fait pendant au salon de la Guerre. Le programme iconographique s'opposant d'un salon à l'autre, se déploie sur les deux calottes, les voussures et des cintres. La France est représentée dans les deux calottes. Le Louvre conserve une centaine d'études de Le Brun concernant les deux salons, ainsi qu'un dessin du cintre par J.-B. Massé (Inv. 30939). Gravure par L. Desplaces (cuivre à la Chalcographie, n° 1068), d'après le dessin de Massé. 'Projet pour le cintre de la Hollande, à la voussure du salon de la Paix. La figure de la Hollande tendant son bouclier portant les flèches des Provinces-Unies est déjà conforme à ce qu'elle sera dans la version finale, mais l'Amour déposant des branches d'olivier n'est pas présent ; dans la peinture il apportera aussi les flèches manquantes pour marquer, dit Nivelon, (p. 356) que la paix a permis à la Hollande de rentrer en possession des provinces conquises par la France. La partie gauche de ce projet est proche de la version qui sera retenue ; en revanche, la partie droite sera sensiblement modifiée ; ce sont des Amours qui joueront avec le lion symbolisant la Hollande des armes.' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1070, p. 308)

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Le Brun, atelier
Lieux : Hollande, Hollande+, Versailles, château, oeuvre en rapport, Versailles, Musée national du château, oeuvre en rapport, France+, Versailles, château, Salon de la Guerre, oeuvre en rapport, Versailles, château, Salon de la Paix, oeuvre en rapport, Versailles, château+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Versailles, château, Salon de la Paix+
Personnes : Louis XIV, roi de France+ - Desplaces, Louis, gravure en rapport - Massé, Jean-Baptiste, oeuvre en rapport
Sujets : allégorie - Allégorie de la Paix - Allégorie de la France - Allégorie de la Hollande - Le Brun, Charles, La France traversant les airs sur un char - Le Brun, Charles, Décoration du château de Versailles - Massé, Jean-Baptiste, La Hollande
Techniques : lavis gris - pierre noire - collé en plein

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 11, p. 333