Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/09/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

HOUEL Jean Pierre


Ecole française

Le cratère du Stromboli

Vers 1776/1780

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 27172, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII30961

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
HOUEL Jean Pierre

TECHNIQUES :
Pierre noire, aquarelle et gouache. Signé à la plume : 'hoüel f.'. Posé sur une feuille de montage d'origine portant le commentaire de l'artiste à la plume : 'Vue de la bouche Et du Sommet de Stromboli volcan Situé En Plaine mer a 13 lieues au environs de litalie Et de la Sicile la multiplicité de poins rouges que lon voit rassemblés marques les jets de pierres dans letat de charbons ardens jette ce volcan jen ay vu constamment quatre par heure de cette Espece ils Sont accompagnés d'un bruit Effrayant'.
H. 00,297m ; L. 00,443m

HISTORIQUE :
Acquis de l'artiste en 1780, paraphes des responsables de la collection royale Charles- Nicolas Cochin, garde du Cabinet des dessins du roi et Jean-Baptiste-Marie Pierre, premier peintre du roi, marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Houel Jean Pierre
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1780


COMMENTAIRE :
'Artiste mais aussi minéralogiste passionné, Hoüel est un parfait représentant du monde des Lumières. En 1769, il se rend pour la première fois en Italie en tant que pensionnaire à l'Académie de France à Rome, grâce à la protection du marquis de Marigny, Surintendant des Bâtiments, et voyage alors jusqu'à Naples et en Sicile. Le matériel documentaire qu'il rapporte nourrira sa production de paysages peints et de gouaches à son retour à Paris et lui permettra, avec l'aide de son ami Claude-Henri Watelet, de concevoir le grand projet d'un ouvrage illustré de gravures d'après ses dessins et commenté : 'Voyage pittoresque des isles de Sicile, de Malte et de Lipari, où l'on traite des Antiquités qui s'y trouvent encore ; des principaux Phénomènes que la Nature y offre ; du Costume des Habitans, & de quelques Usages', qui sera financé par souscription. A cette époque les antiquaires et architectes se passionnent pour l'architecture grecque dont les temples doriques de Sicile présentent les exemples les mieux conservés et les scientifiques de tous ordres rassemblent fiévreusement des témoignages précis sur la faune, la flore, la géographie. Le projet est donc favorablement accueilli par le comte d'Angiviller, nouveau Surintendant des Bâtiments au service du roi Louis XVI, qui accorde à l'artiste une bourse royale d'un an. Parti en mars 1776, Hoüel restera quatre ans multipliant les dessins et les descriptions, mais le trésor royal lui demande de restituer la somme qui lui avait été avancée et il doit en compensation céder 46 des gouaches destinées à l'illustration de son ouvrage, obtenant cependant le droit de les copier. Grâce à l'entremise du baron Grimm, une autre partie de ses gouaches siciliennes sera vendue à l'impératrice Catherine II et se trouve conservée à l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. La comparaison entre les mêmes motifs dans les deux musées permet de comprendre la méthode de travail adoptée par Hoüel, comme dans le cas de la représentation du cratère du Stromboli : la première gouache, à l'Ermitage, ne présente que les détails précis des roches volcaniques et des fumerolles accompagnées de lave qui s'échappent de la bouche du volcan, tandis que celle du Louvre, gravée dans le volume I (planche LXXII), est enrichie par la présence des silhouettes de hardis voyageurs surpris par l'éruption qui donnent une dimension humaine à ce surprenant spectacle de la nature' (Catherine Loisel dans cat. exp. Voyager et dessiner : Dessins du Musée du Louvre et du musée d'Orsay, 1580-1900, par C. Loisel, L. Angelucci, F. Joulie, I. Julia, N. Lemoine-Bouchard, Ch. Leribault, Moscou, Galerie Tretiakov, 21 septembre - 14 novembre 2010, n° 21 - catalogue publié en langue russe). Voir aussi : Hoüel, Voyage en Sicile : 1776-1779, par Madeleine Pinault, Paris, musée du Louvre, 1990, n° 9 avec bibliographie antérieure.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Stromboli (volcan), Saint-Pétersbourg, Musée de l'Ermitage, oeuvre en rapport, Paris+, Naples+, Sicile+
Personnes : Marigny, Abel-François Poisson de Vandières, marquis de+ - Louis XVI, roi de France+ - Watelet, Claude Henri+ - Catherine II la Grande, impératrice de Russie+ - Angiviller, comte de+ - Grimm, baron+
Sujets : paysage - eruption
Techniques : gouache - pierre noire - aquarelle

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 11, p. 242