Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/06/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GROS Antoine-Jean Baron


Ecole française

La Mort de Timophane

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 27024, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII33840

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GROS Antoine-Jean Baron

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis d'encre de Chine, lavis de bistre et rehauts de gouache blanche. Annoté à la plume au verso : 'Timoléon / dessin de Jean-Antoine Gros / légué par Madame Augustine Dufresne / veuve d'Antoine-Jean Gros / décédée le 25 janvier 1842 / au Musée Royal du Louvre'.
H. 00,450m ; L. 00,580m

HISTORIQUE :
Peut-être le dessin n° 63 de la vente Gros, Paris, le 23 novembre 1835 : 'La mort de Timoléon (sic), composition de quatre figures et de la plus grande énergie' - Mme A. Dufresne ; legs au musée du Louvre en 1842.
Dernière provenance : Dufresne, A., Mme
Mode d'acquisition : legs
Année d'acquisition : 1842


COMMENTAIRE :
Le sujet est tiré de 'Timoléon' (IV) de Plutarque et présente le meurtre de Timophane commandité par son frère, le général corinthien, Timoléon. Cette étude peut être mise en relation avec plusieurs dessins conservés au musée des Beaux-Arts de Besançon (ancienne collection Delestre). Selon Tripier Le Franc ('Histoire de la vie et de la mort du baron Gros, le grand peintre, rédigée sur de nouveaux documents et d'après des souvenirs inédits', Paris, 1880), Antoine-Jean Gros avait entrepris au début de 1798 divers projets, qui ne furent pas réalisés, parmi lesquels : 'La Mort de Timophane'. (A. Sérullaz, 'Gérard, Girodet, Gros : l'atelier de David', 5 Continents n° 10, Cabinet des dessins, musée du Louvre, Paris, Milan, 2005, n° 40, p. 83). La 'Mort de Timophane' est une contre-épreuve du meurtre de Caracalla, puisqu'il est accompli au nom de la démocratie... La finalité morale du crime en ferait un exemplum virtutis si Gros ne réduisait l'action à sa brutalité et à la détresse qu'elle engendre chez celui qui la commandite. L'expression désespérée de Timoléon qui résulte du sacrifice patriotique place la représentation sur le plan du drame, réduisant à néant la portée de l'exemplum. (M. Korchane in cat. d'exp. 'La Dernière nuit de Troie.Histoire et violence autour de la 'Mort de Priam' de Pierre Guérin', Angers, musée des Beaux-Arts, 2012, p. 98-99)

INDEX :
Collections : Dufresne, A., Mme
Lieux : Besançon, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport
Personnes : Plutarque+ - Timophane - Eschyle - Timoléon - Delestre, collection particulière, oeuvre en rapport
Sujets : Plutarque, Vies - Mort de Timophane - Les Vies des hommes illustres, de Plutarque - Plutarque, Vie de Timoléon
Techniques : encre brune - gouache blanche - lavis brun - lavis noir - rehauts de gouache - rehauts de gouache blanche - lavis d'encre de Chine - lavis bistre - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 11, p. 211