Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/09/2008 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GREUZE Jean-Baptiste


Ecole française

La Charité romaine

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 26983, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII29520
MA12645

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GREUZE Jean-Baptiste

TECHNIQUES :
Plume et encre noire, lavis gris sur esquisse à la pierre noire.
H. 00,323m ; L. 00,418m

HISTORIQUE :
Saint-Morys ; saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Muséum en 1796-1797 ; marque du musée du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1797

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1699, chap. : Ecole française, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12645.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 6. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont huit cartons à deux dessins, trois à quatre, un à six, un à sept, et un à huit. 135 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]]. Plus dix huit calques. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Illustration du thème classique de la charité romaine, sujet populaire chez les peintres du XVIIIè siècle, qui l'ont tiré de Valère Maxime (De pietate in parentes) : Pera nourrit au sein son père Cimon, condamné à mourrir de faim dans sa geôle. Le dessin serait, aux dires de Mathey, une étude faite en 1767 pour le morceau de réception que réclamait l'Académie à Greuze, agréé depuis dix ans. L'artiste opta pour un autre sujet, 'Septime Sévère reprochant à Caracalla, son fils, d'avoir voulu l'assassiner' (1769, Louvre), tableau qui suscita le scandale que l'on sait à travers le texte de Diderot (Salon de 1769). Le Fogg Art Museum conserve le dessin d'une femme nue qui se presse le sein. Il pourrait s'agir d'une étude préliminaire pour la figure de Pera. La parenté manifeste de la 'Charité romaine' et du tableau de Rubens conservé à l'Ermitage sur le même sujet suggère que Greuze eut l'occasion de voir l'oeuvre peinte à la vente du marquis J. de Julienne (Paris, 30 mars-22 mai 1767, n° 97). (R. Bonnefoit, dans cat. exp. Partis pris : Jean Starobinski, Largesse, Paris, Musée du Louvre, 1994, n° 47).

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Cambridge, Fogg Art Museum, oeuvre en rapport
Personnes : Rubens, Peter Paulus, oeuvre en rapport - Pera - Maxime, Valère+ - Cimon
Sujets : Allégorie de la Charité romaine - Maxime, Valère, De pietate in parentes
Techniques : encre noire - lavis gris - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 11, p. 205