Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 03/02/2009 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GRANET François Marius


Ecole française

Le souterrain de sainte Marie dans la Via Lata à Rome

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 26806, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII35158

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GRANET François Marius

TECHNIQUES :
H. 00,180m ; L. 00,235m

HISTORIQUE :
Legs François-Marius Granet, par testament du 16 novembre 1849 (transcrit à l'inventaire après-décès, 6 mars 1850, Paris, Arch. Nat., Minutier central, CIX-1097) ; choisi dans les appartements de l'artiste à l'Institut de France, le 18 mars 1850, par une commission expressément désignée, constituée du sculpteur Jean-François Legendre-Héral, des peintres Léon Coignet et Paulin Guérin et de la comtesse de Marcellus, à laquelle se joignit le comte de Nieuwerkerke, directeur des Musées ; entrée au Louvre en avril 1850 (Inventaire des acquisitions et dons de la Seconde République, Paris, Arch. Musée nat., numéros d'ordre 15 à 214) ; numérotation et paraphe du commissaire priseur Jean-Ernest Malard (Inventaire après-décès) ; marque MNL (L. 1886), commandée en 1849 par Auguste Jeanron, directeur des Musées (comptabilité ; 1850, Paris, Arch ; Musées nat.) et appliquée par Philippe de Chennevières en avril 1850 (Procès-verbaux du Conservatoire, 6 avril 1850, Arch. Musées nat., *IBB f° 38 v°).
Dernière provenance : Granet, François Marius
Mode d'acquisition : legs
Année d'acquisition : 1849


COMMENTAIRE :
Bibliographie: - J. Guiffrey et P. Marcel, Inventaire général des dessins du musée du Louvre et du musée de Versailles : Ecole français: VI, Gillot à Ingres, Paris 1911, n° 4336. - H. du Rivau, François-Marius Granet, Catalogue des dessins conservés au Cabinet de dessin du Louvre précédé d'une étude biographique et critique accompagnée de documents inédits, Thèse de l'école du Louvre non publiée, 2 vol. 1947, n° 139. Voir au Musée Granet à Aix-en-Provence un autre dessin des souterrains de la même église (I. Néto-Daguerre et D. Coutagne, Granet peintre de Rome, Aix-en-Provence 1992, p. 141, fig. 176). Ni le titre actuel ni l'ancienne note manuscrite sur le dessin ('Ricordo del sotteraneo di Sta Maria in via lata Roma') le précise, mais le nimbe autour de la tête de la figure principale et la figure d'un soldat romain assis à gauche suggèrent qu'il ne s'agit ici pas simplement d'une vue aperçue par Granet à Rome ou d'un vrai 'ricordo', mais d'une histoire d'un saint. Au Salon de 1808 Granet exposait un tableau intitulé 'Ste-Marie in Via Lata' (n° 268 du livret, p. 40) qui montrait vraisemblablement une vue prise au souterrain de l'église (D. Coutagne, François-Marius Granet 1775-1849 : une vie pour la peinture, Paris 2008, p. 117). Pourtant la description du tableau dans le livret du Salon ne mentionne pas de figures représentés, alors on ne sait pas si le tableau représentait une histoire ou juste la vue d'un intérieur. Peut être le tableau ressemblait le dessin du même sujet du Musée Granet à Aix-en-Provence, ou quelques figures sont représentes sans contexte d'une histoire précise (D. Coutagne, François-Marius Granet 1775-1849 : une vie pour la peinture, Paris 2008, p. 117, fig. 80). Pourtant dans un passage de la 'Biographie nouvelle des contemporains' par A.V. Arnault, A. Jay, E. Jouy et J. Norvins un des auteurs mentionne un tableau de Granet qui combinerait l'intérieur de l'église Santa Maris in Via Lata avec l'histoire d'un saint : Publié en 1822, le huitième tome est contemporain au séjour de Granet à Rome. L'auteur, en parlant des monuments que Granet a visité à Rome, écrit que 'De ces monuments sont sortis le beau tableau de 'Stella' [...] ; celui de Saint-Paul, qui prêche les prisonniers dans un souterrain du Capitole ; celui de Saint-Pierre, lequel dans la chapelle souterraine de Santa Maria in via lata, qui fut sa prison, donne le baptême aux premiers chrétiens' (p. 285). Dans ses mémoires Granet montre de connaitre l'histoire de saint Paul (pas saint Pierre!) qui a demeuré au souterrain de l'église 'pendant son emprisonnement' à Rome (I. Néto-Daguerre et D. Coutagne, Granet peintre de Rome, Aix-en-Provence 1992, p. 169). Mais comme le sujet de saint Pierre/Paul à la santa Maria in Via Lata n'a pas été précisé dans le livret du Salon et comme on ne sait pas exactement qui est l'auteur de l'ancienne note manuscrite sur le dessin, on ne peut pas être sur qu'il sur le dessin s'agit vraiment d'une scène qui se déroule à la Santa Maria in Via Lata. Granet semble d'avoir changé l'architecture du souterrain par rapport à la réalité. Le saint sur le dessin semble plutôt de prêcher que de baptiser, ce qui rapprocherait le dessin plus au tableau de Saint Paul dans un souterrain du Capitole, mentionnée ci-dessus. Ce tableau a disparu du Palais Royal au XIXe siècle mais au Fine Arts Museum à San Francisco il existe une gravure d'après le tableau qui montre une certaine ressemblance entre le tableau et le dessin. Le dessin est donc probablement un dessin préparatoire pour un des deux tableaux, mais pour lequel demeure incertain tant qu'on ne connait pas la composition ni le sujet exact du tableau exposé au Salon en 1808 - Eveline Deneer, Documentation du Département des Arts Graphiques, le 6 janvier 2009.

INDEX :
Collections : Granet, François Marius
Lieux : Rome, Via Lata, Rome, Souterrain de sainte Marie, Aix-en-Provence, Musée Granet, oeuvre en rapport
Personnes : Chennevières, Philippe de+ - Nieuwerkerke, comte de+ - Jeanron, Philippe Auguste+ - Legendre-Héral, Jean-François+ - Coignet, Léon+ - Guérin, Paulin+ - Marcellus, Marie-Louis-Jean-Charles-André de Martine de Tyrac, vicomtesse de+ - Malard, Jean-Ernest+
Techniques : encre brune - lavis brun - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 11, p. 175