Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 31/10/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

WATTEAU Antoine


Ecole française

Une boutique de barbier

Vers 1709

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 33362.BIS, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII13878
MA11130
MA11131

LOCALISATION :
Petit Format (S)

ATTRIBUTION ACTUELLE :
WATTEAU Antoine

TECHNIQUES :
Dessin restauré
H. 00,123m ; L. 00,335m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1388, chap. : Ecole française, Carton 125. (...) Num¿ro : 11130. Nom du ma¿tre : Idem [[ Watteau, Antoine ]]. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 8. D¿signation des sujets : Une boutique de perruquier. Dessin à la sanguine. Dimensions : H. 12,5 x L. 33,5cm. Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1388, chap. : Ecole française, Carton 125. (...) Num¿ro : 11131. Nom du ma¿tre : Idem [[ Watteau, Antoine /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 9. D¿signation des sujets : Une boutique de [[marchand]] mot barré d'un griffonnage à la plume fripier. Dessin à la sanguine. Dimensions : H. 15,5 x L. 22cm. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
Ce dessin est probablement une étude pour une enseigne. En 1718, F. Lemoine en peignit une semblable, également pour un barbier, très proche de celle de Watteau. M. P. Eidelberg (in 'Watteau's drawings, their use and significance', 1977) a avancé l'idée que F. Lemoine aurait copié l'enseigne de Watteau. Mais il est plus vraisemblable que les deux artistes se soient conformé à une tradition bien établie d'enseignes peintes. (M. Morgan Grasselli in cat. d'exp. "Watteau 1684-1721", Washington, Paris, Berlin, 1984-1985, n° 7). Voir aussi cat. d'exp. "Il gran teatro del mondo. L'anima e il volto del settecento", Milan, 2003-2004, n° II.38. P. Rosenberg (in cat. d'exp. 'Watteau : the drawings', Londres, Royal Academy of Arts, 2011, n° 2) fait remarquer que la scène est encadrée de deux rideaux, un peu comme sur une scène de théâtre. Il attire aussi l'attention sur les perruques à la dernière mode ce qui situe le dessin pas avant 1709.

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 13, p. 417