Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/06/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

POUSSIN Nicolas


Ecole française

Hercule apprenant à jouer de la lyre avec Eumolpos

Vers 1640/1642

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 32443, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
B1708
NIII10028
MA9485

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
POUSSIN Nicolas

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, avec rehauts de gouache blanche, sur esquisse à la pierre noire. Trait d'encadrement, à la plume et encre brune. Doublé. Dessin restauré
H. 00,178m ; L. 00,422m

HISTORIQUE :
P. Le Tessier de Montarsy ; acquis en 1712 pour le Cabinet du Roi ; inscription 'Montarsy' au verso (L. 1821) ; paraphe de R. de Cotte (L. 1964) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du premier Conservatoire (ancien L. 2207).
Dernière provenance : Le Tessier de Montarsy, P.
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1712

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1182, chap. : Ecole française, carton 97. (...) Num¿ro : 9485. Nom du ma¿tre : Poussin, Nicolas. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 15. D¿signation des sujets : Anacréon enseigne à Bathylle à jouer de la lyre. Bas-relief dessiné au crayon, et lavé au bistre. Il a été exposé en l'an cinq sous le n° 400, en l'an dix sous le n° 443, et en 1811 sous le n° 606. mention d'exposition barrée au crayon Dimensions : [H. 18 x L. 43 cm] [[à l'encre]]. Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Galerie d'Apollon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
Cette feuille fait partie d'un ensemble d'études exécutées par Poussin et son atelier pour le décor de la grande galerie unissant les Tuileries au Louvre. Poussin travailla à ce chantier pendant son séjour parisien de 1640-1642, mais le plafond resta inachevé. Cette composition prenait sans doute place dans la partie inclinée de la voûte, réservée à des sujets tirés de la vie d'Hercule, peints à l'imitation de reliefs sculptés. Le peintre Antoine Coypel, « garde des tableaux et des dessins du roi », acquit ce dessin pour le Cabinet du roi ainsi que cent soixante-sept autres feuilles en 1712, à la vente après décès de l'orfèvre et joaillier Pierre Le Tessier de Montarsy, qui avait hérité de la collection de son père, Laurent Le Tessier de Montarsy, également orfèvre et joaillier et surtout grand collectionneur d'objets d'art et de tableaux. Bibliographie J.-F. Méjanès, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 1708, p. 436-437 Juliette Trey, dans Belles feuilles du Cabinet du roi, p. 60, repr., dans Grande Galerie, Le Journal du Louvre, juin / juillet / août 2017, n° 40, p. 54-61.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Tessier - Le Tessier de Montarsy, P.
Personnes : Hercule - Eumolpe
Sujets : MYTHOLOGIES - Hercule apprenant à jouer de la lyre - Eumolpe enseignant la musique à Hercule
Techniques : encre brune - gouache blanche - lavis brun - pierre noire - rehauts de gouache blanche - papier gris clair - doublé - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 13, p. 248