Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 04/09/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PERRIER François


Ecole française

La Défense de Rhodes

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 32347, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII10011
MA9469

Numéros de catalogue :
Inv. français, t. XIII B1032

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PERRIER François

TECHNIQUES :
Pierre noire, plume et encre brune, lavis brun, rehauts de gouache blanche sur plusieurs feuilles de papier beige accolées. Annotation à la pierre noire repassée à la plume et encre noire, en bas vers la gauche : 'Perrier'.
H. 00,369m ; L. 00,579m

HISTORIQUE :
A.J. Dezallier d'Argenville (paraphe L.2951 avec n° '2499', à la plume et encre brune), sa vente, Paris, 18-28 janvier 1779, n° 336-4 (Perrier) -- Ch.P. de Saint-Morys (montage LBS 031) ; saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L.1955).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1178, chap. : Ecole française, carton 96. (...) Num¿ro : 9469. Nom du ma¿tre : Idem [[ Perier, François /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 3. D¿signation des sujets : Le sujet présumé est Didon donnant des ordres pour l'érection de la ville de Carthage. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 37 x L. 58cm. Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
2499ème dessin de la collection Dezallier d'Argenville. Souvent intitulé 'Didon donnant l'ordre de fonder Carthage', ce dessin représente en fait les femmes rhodiennes qui, lors du siège de leur ville, se coupent les cheveux pour confectionner des cordages. Un autre dessin conservé au Louvre, que l'on date de 1640-1649, représente le même sujet. Aucune peinture connue ne correspond à ces études. Ce dessin, dont le montage bleu à deux bandes beiges, filets dorés et traits d'encadrement noir était fréquent dans la collection Saint-Morys, est entré au Louvre avec les saisies des biens des Émigrés. 'Le dessin illustre de façon plus ambitieuse et détaillée le même thème que l'autre feuille du Louvre (Inv. 3099), et semble préparer la même composition pour laquelle on ne connaît aucune peinture d'attribution certaine. E. Schleier a rapproché le groupe des forgerons, à gauche de la scène, d'un tableau identifié par F. Zeri dans la collection Spada-Potenziani à Rome, une 'Scène de forge', daté vers 1640. Il se pourrait d'ailleurs que ce tableau, qui semble coupé vers la droite, soit un fragment d'une oeuvre plus importante. Il est récemment passé en vente à Milan (Finarte, 25-26 octobre 1983, n° 499, repr. en couleurs). [...]' (L. Boubli et L.-A. Prat, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 1032, p. 264-265.)

INDEX :
Collections : Dezallier d'Argenville, Antoine-Joseph - Saint-Morys - Saint-Morys, Charles-Paul-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Lieux : Carthage+, Rhodes+, Milan, oeuvre en rapport, Rome, Collection Spada-Potenziani, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Didon
Sujets : Didon donnant des ordres pour l'érection de Carthage - Zeri, F., Scène de forge
Techniques : encre noire - encre brune - gouache blanche - lavis brun - papier beige - pierre noire - rehauts de gouache blanche - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 13, p. 226