Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 01/12/2003 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PASQUIERI, Alexis, Pellegrin, Marie, Vincent


Ecole française

La Bataille d'Essling (22 mai 1809) : seconde journée à 9 heures du matin

1835

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 32280, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII33119

Numéros de catalogue :
Inventaire Soulié S2623

LOCALISATION :
dépôt Versailles, Musée National du Château de Versailles

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PASQUIERI, Alexis, Pellegrin, Marie, Vincent

TECHNIQUES :
Aquarelle et rehauts de gouache blanche sur traits à la mine de plomb. Signé et daté en bas à droite, à la plume et encre noire : 'Pasquieri Fecit 1835'. Inscription sur le cadre en lettres d'or sur fond noir : 'Napoléon a fait passer le Danube dans la soirée du 20 et dans la journée du 21 mai, à une partie de l'armée française. Le 22 au matin, ayant repoussé les corps autrichiens qui attaquaient Essling et Asparn, il force le centre de la ligne ennemie ; mais il suspend son mouvement en apprenant la rupture des ponts qui le sépare du reste de ses troupes'.
H. 00,632m ; L. 00,973m


COMMENTAIRE :
Napoléon a fait passer le Danube, dans la soirée du 20 et dans la journée du 21 mai, à une partie de l'armée française. Le 22 au matin, ayant repoussé les corps autrichiens qui attaquaient Essling et Asparn, il force le centre de la ligne ennemie, mais il suspend son mouvement en apprenant la rupture des ponts, qui le sépare du reste de ses troupes. 'Pasquieri exécuta deux versions identiques de la bataille d'Essling. La première appartenant à la collection du ministre (SHAT, Vincennes, Inv. B 100) est aujourd'hui en dépôt au musée de l'Armée à Paris. Signée et datée en bas à gauche : 'Pasquieri pxt 1833', elle porte cependant sur son montage, outre l'intitulé du sujet, la mention : 'Fait au Dépôt de la guerre en 1834 sous la direction du Général Pelet.' La seconde, conservée à Versailles, doit probablement être celle qui fut commandée en 1834 par Louis-Philippe pour les Galeries historiques. Avec ces deux aquarelles, Pasquieri faisait oeuvre de création en ne copiant point une vue de Bagetti.' (C. Legrand (sous la dir. de), 'Musée du Louvre, Département des arts graphiques, Musée d'Orsay, inventaire général des dessins, Ecole française XIII, de Pagnest à Puvis de Chavannes, Paris, RMN, 1997, n° 900, p. 220.)

INDEX :
Collections : Louis-Philippe Ier, roi des Français - Versailles, Château de
Lieux : Essling, Danube, Paris, Musée de l'Armée, oeuvre en rapport, Asparn, Paris, Musée de l'Armée+
Personnes : Napoléon Ier, Napoléon Bonaparte+
Sujets : Bataille - Bataille d'Essling - Pasquieri, Alexis, P.M.V., La Bataille d'Essling
Techniques : encre noire - gouache blanche - rehauts de gouache blanche - aquarelle - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 13, p. 212