Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/09/2008 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

PARROCEL Charles


Ecole française

Mort du chevalier Bayard

Vers 1742

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 32237, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII29396
MA12643

Numéros de catalogue :
Inv. français, t. XIII B507

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à PARROCEL Charles
F. Reiset

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à PARROCEL Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
PARROCEL Charles
J.C. Schuman

TECHNIQUES :
Pierre noire ou fusain, quelques reprises à la plume et encre brune, quelques traits de sanguine, légers rehauts de lavis brun. Inscription en bas à gauche, à la plume et encre brune : 'Parrocel'. Sur la feuille de doublage, inscription à la pierre noire : '(mo.)rt du Ch. er B.'. Doublé.
H. 00,592m ; L. 00,449m

HISTORIQUE :
Ch.-P. de Saint-Morys ; saisie des émigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 (L 1886).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1699, chap. : Ecole française, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12643.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 4. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont 2 cartons à deux dessins, un à trois, et deux à quatre. 110 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]]. Plus une gravure. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
'Inventorié par F. Reiset comme seulement attribué à Charles Parrocel, ce grand dessin est certainement autographe. Il a été catalogué par J.C. Schuman sous le titre 'Bataille' ; il y a reconnu un dessin vigoureux, caractéristique du style de Charles Parrocel dans ses débuts et le compare à une 'Etude de trois soldats' dessinée et datée par 'C. Parrocel 1728' (Montpellier, musée Atger ; J.-C. Schuman, 'Charles Parrocel (1688-1752)', Thèse de Doctorat de Philosophie, P.H.D. Université de Washington State, 1979 (dactylographiée), D. fig. 37). Ce sujet d'histoire nationale fut apparemment peu traité jusqu'aux commandes passées en 1774 par le comte d'Angivillier, surintendant des Bâtiments. 'La Mort de Bayard' fut peinte par Jacques-Antoine Beaufort (1712-1784), et exposée au Salon de 1781 ; cette toile est aujourd'hui conservée au musée des Beaux-Arts de Marseille (voir Locquin, éd. 1978, fig. 165). Ce dessin de Parrocel nous paraît nettement postérieur et devrait être à peu près contemporain des études sur des sujets religieux que l'artiste dessina en 1742.' (C. Legrand (sous la dir. de), 'Musée du Louvre, Département des arts graphiques, Musée d'Orsay, Inventaire général des dessins, Ecole française XIII, de Pagnest à Puvis de Chavannes, Paris, RMN, 1997, n° 507, p. 131.)

INDEX :
Collections : Saint-Morys - Saint-Morys, Charles-Paul-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Lieux : Montpellier, Musée Atger, oeuvre en rapport, Marseille, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport
Personnes : Terrail, Pierre du Terrail, seigneur de Bayard - Flahaut de la Billarderie, Charles César, marquis de la Billarderie, comte d'Angiviller (1730 - 1809/1810), oeuvre en rapport
Sujets : Mort du chevalier Bayard - Beaufort, Jacques-Antoine, La Mort de Bayard - Parrocel, Charles, Etude de trois soldats (dessin)
Techniques : encre brune - estompe - fusain - lavis brun - pierre noire - rehauts de sanguine - doublé - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 13, p. 204