Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/02/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

NATOIRE Charles Joseph


Ecole française

Le char du Soleil

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 31417, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII31246

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
NATOIRE Charles Joseph

TECHNIQUES :
Pierre noire, plume encre brune, lavis gris et brun, rehauts de gouache blanche.
H. 00,410m ; L. 00,860m

HISTORIQUE :
Pierre Marie Gaspard Grimod, comte d'Orsay (L. 2239), saisie des biens des émigrés en 1793, marque du Louvre (L 1886a).
Dernière provenance : Orsay, Pierre Marie Gaspard Grimod, comte d'
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793


COMMENTAIRE :
'Peu connu, rarement exposé, ce dessin est pourtant l'un des plus spectaculaires de Charles Natoire. Peintre du règne de Louis XV, Natoire se distingue dès les années 1735 par le raffinement novateur du décor de l'Hôtel de Soubise à Paris ; dix ans plus tard, il imagine pour la première fois une voûte en ruine à ciel ouvert qu'il place au-dessus de la Chapelle des Enfants-Trouvés. Nommé directeur de l'Académie de France à Rome, il y réalise le décor de la voûte de St Louis des Français. L'artiste connaissait Rome où il était venu comme élève au début du XVIIIe siècle. Toujours élégant et clair, dominant parfaitement l'espace qui lui est donné, Natoire réalise ici un projet inspiré du célèbre cortège de Guido Reni au Casino Pallavicini et plus encore de la fresque de Lazzaro Baldi qu'il a peut être vue au Palazzo Odescalchi. Dans une iconographie qui doit plus à Ovide qu'à Hésiode, Hélios-Apollon apparaît à l'Orient sur son char d'or ouvrage d'Héphaïstos ; il est accompagné des Heures du Jour, et précède du Point de jour et des divinités de l'Olympe Iris et Hébé. Les rehauts de gouache blanche donnent au soleil toute sa gloire et dissimulent habilement aussi certains repentirs dans les putti voletant autour du cortège. La pierre noire sous-jacente, discrète et autoritaire, est mise en volume avec efficacité par la déclinaison des lavis qui donnent au dessin sa profondeur. L'ensemble est à la fois original et remarquable par l'effet de scansion des personnages organisés en groupes de trois et par le mouvement des nuages, qui s'enroulent en haut et en bas de la feuille comme des vagues pour donner son rythme à la marche du cortège et en souligner l'ampleur et la magnificence rituelle et inexorable' (Françoise Joulie dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 28). Voir aussi : Ferdinand Boyer, 'Catalogue raisonné de l'oeuvre de Charles Natoire, peintre du roi', Archives de l'art français, vol. XXI, 1949, n° 431 ; Lise Duclaux, 'Inventaire générale des dessins, Ecole française, XII, de Nadar à Ozanne', Paris, 1975, n° 41 ; Jean-François Méjanès, 'Les Collections du Comte d'Orsay: dessins du Musee du Louvre', cat. exp. Musée du Louvre, Paris, 1983, n° 110.

INDEX :
Collections : Orsay, Pierre Marie Gaspard Grimod, comte d'
Lieux : Rome, palazzo Odescalchi, oeuvre en rapport, Rome, Palazzo Pallavicini, oeuvre en rapport
Personnes : Apollon - Iris - Hébé - Héphaïstos - Ovide+ - Reni, Guido+ - Baldi, Lazzaro+ - Hésiode+
Sujets : MYTHOLOGIES - Char du Soleil - Heures du Jour et de la Nuit
Techniques : encre brune - lavis brun - lavis gris - pierre noire - rehauts de gouache blanche - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 13, p. 72