Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/02/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MIGNARD Pierre


Ecole française

Le Massacre des Innocents

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 31015, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII10218
MA9665

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G10016.X

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MIGNARD Pierre
Inspiré par RAIMONDI Marcantonio

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à DUFRESNOY Charles Alphonse
Jean Claude Boyer, 1980

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, pierre noire, rehauts de gouache blanche, sur papier lavé beige. Traits à la sanguine. Collé en plein.
H. 00,515m ; L. 00,715m

HISTORIQUE :
Atelier de Mignard ; paraohe de Desgodets au verso - entrée dans la collection royale à la mort de l'artiste, avec son fonds d'atelier.
Dernière provenance : Atelier de Mignard
Mode d'acquisition : Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1695

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1206, chap. : Ecole française, carton 98. (...) Num¿ro : 9665. Nom du ma¿tre : Idem [[ Mignard, Pierre /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 2. D¿signation des sujets : Le Massacre des innocens. Dessin à la plume, lavé au bistre, et rehaussé de blanc. Il a été exposé en l'an cinq sous le n° 380, en l'an dix sous le n° 424, et en 1811 sous le n° 593. mention d'exposition barrée au crayon Dimensions : [H. 62 x L. 72 cm] [[à l'encre]]. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Galerie d'Apollon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]] [[signe en forme de croix / au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
La composition s'inspire de certains détails d'une gravure de Marcantonio Raimondi (Bartsch, 1978, vol. 26, p. 29, n° 18 - 1), que l'artiste inverse et modifie, et dont le plus remarquable est sûrement celui de la femme qui, à droite, cherche à s'échapper en regardant par-dessus son épaule. Inspiré aussi de 'L'Incendie du bourg' de Raphaël au Vatican (voir in cat. exp. Hommage à Raphaël : Raphaël et l'art français, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1983-1984, n° 171). Selon J. C. Boyer ('L'Inventaire après décès de l'atelier de Pierre Mignard' dans Bullettin de la Société de l'Histoire de l'Art français, 1980, p. 143 n° 35), le dessin est à rapprocher, pour le style et la technique, d'une feuille conservée à Vienne (Graphisce Sammlung Albertina, inv. 11600) donnée à Charles Dufresnoy. Cette feuille témoigne aussi d'un certain 'retour à Raphaël' car elle s'inscrit dans une tradition qui ne sépare pas représentation de l'espace et figuration détaillée des passions humaines. (J.-C. Boyer in cat. d'exp. "Pierre Mignard", Paris, musée du Louvre, 2008, n° 5)

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Mignard, Pierre
Lieux : Rome, Vatican, Stanza dell'Incendio di Borgo, Vienne, Albertina, Graphische Sammlung, oeuvre en rapport
Personnes : Raphaël+ - Raimondi, Marcantonio, gravure en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Massacre des Innocents - Incendie du Bourg de Raffaello Santi
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - rehauts de gouache blanche - sanguine - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 13, p. 12