Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 15/11/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
école de

LE BRUN Charles


Ecole française

Panneau décoratif ou portière

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 30319, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII13167
MA10732

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G8253

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
école de LE BRUN Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Atelier de LE BRUN Charles
L. Beauvais, 2000

TECHNIQUES :
Plume et encre noire et brune, lavis gris ; deux petits motifs à la pierre noire, en bas. Pliure horizontale au milieu.
H. 00,621m ; L. 00,479m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1336, chap. : Ecole française, carton 117. (...) Num¿ro : 10732. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Brun, Charles /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : C 32 à C 43 compris. D¿signation des sujets : Dessins pour la plupart lavés sur crayon, représentant des bas-reliefs et des ornemens d'architecture. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
'Projet pour un panneau décoratif ou une portière en tapisserie. Les armes de Colbert sont inscrites sur deux petites bannières disposées de part et d'autre d'un médaillon et des serpents se retrouvent en motifs décoratifs, en divers endroits ; en outre, les emblèmes attachés à la personnalité du ministre sont réunis : les licornes évoquant le dévouement à la chose publique et l'intégrité, les chiens symboles de la fidélité au Roi. Le reste du décor composé d'arabesques, de grotesques, de rinceaux de feuillages, à la manière de Jean I Bérain, se déploie autour d'un médaillon qui, dans ce dessin de l'atelier, est resté vide. Tous ces éléments laissent penser qu'il s'agit d'un projet pour un ouvrage destiné au château de Sceaux, mais on ne sait s'il a été réalisé. Une 'Portière de la licorne' a été tissée aux Gobelins, rappelant également le style de Bérain, mais la disposition des motifs est très différente de celle du présent dessin (Fenaille, 1903, p. 19).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome II, Paris, RMN, 2000, n° 2631, p. 758).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Manufacture des Gobelins+, Sceaux, Château de Colbert, Sceaux, Château de Colbert, oeuvre en rapport
Personnes : Louis XIV, roi de France+ - Colbert, Jean-Baptiste+ - Bérain, Jean I, oeuvre en rapport - Bérain, Jean I+
Sujets : allégorie - Allégorie de la Fidélité - Armes de Jean-Baptiste Colbert
Techniques : encre noire - encre brune - lavis gris - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 311