Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 30/12/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Copie d'après

LE BRUN Charles


Ecole française

Cinq femmes, en buste

Vers 1685

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 30077, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII11351
MA10434

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G8364

LOCALISATION :
Grand format horizontal

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Copie d'après LE BRUN Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Atelier de LE BRUN Charles
L. Beauvais, 2000

TECHNIQUES :
Dessin calqué à la pierre noire.
H. 00,316m ; L. 00,456m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Jean Prioult (L. 2953) au verso ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1302, chap. : Ecole française, carton 109. (...) Num¿ro : 10434. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Brun, Charles /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 70. D¿signation des sujets : Plusieurs têtes de femmes dans la douleur, esquissées au crayon noir. Dimensions : H. 35,5 x L. 48cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : la référence au classement, précisée dans la notice n° 10430, concerne en fait les notices n° 10430 à 10435..

COMMENTAIRE :
A la mort de Colbert en 1683, Le Brun perd son principal protecteur et doit affronter une cabale menée par Louvois et Mignard. Il peint alors en 1685, à la demande du Roi, le tableau 'Jésus élevé en croix' pour l'opposer au 'Portement de Croix' de Mignard, jugé comme le meilleur tableau jamais exécuté, et clore la cabale. Le Brun poursuit le cycle de la vie du Christ avec d'autres tableaux que la mort en 1690 l'empêche de terminer. Il semblerait qu'il ait voulu rivaliser avec le cycle des 'Sept Sacrements' de Poussin (J. Thuillier, 1963). Le tableau, passé des collections de Louis XIV au musée du Louvre (Inv. 2885), a été mis en dépôt au musée des Beaux-Arts de Troyes. Il a été gravé par Benoît Audran en 1706 (Weigert, 1965, n° 69). Le Louvre possède près de 60 dessins en rapport avec le tableau. 'Dessin calqué des têtes des femmes assises dans la partie gauche du tableau ; à droite, trois des Saintes femmes ; en bas à gauche, la Vierge ; en haut, une autre Sainte femme qui se détache sur la silhouette d'une figure, elle aussi calquée, qui représente saint Jean.' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1434, p. 407).

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Troyes, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre+
Personnes : Louis XIV, roi de France+ - Audran, B., gravure en rapport - Poussin, Nicolas+ - Louvois, François Michel Le Tellier, marquis de+ - Colbert, Jean-Baptiste+ - Mignard, Pierre+ - Jésus-Christ+ - Audran, Benoît I l'aîné, gravure en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Christ en croix - Crucifiement - Vie du Christ - Passion du Christ - Elévation du Christ en croix - Saintes Femmes au pied de la croix - Le Brun, Charles, Jésus élevé en Croix - Poussin, Nicolas, Les Sacrements
Techniques : pierre noire - contre-épreuve

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 275