Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 13/09/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Copie d'après

LE BRUN Charles


Ecole française

Le Lever du jour

Vers 1653/1655

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 30072, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII10746
MA9908

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G8451

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Copie d'après LE BRUN Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Atelier de LE BRUN Charles
L. Beauvais, 2000

TECHNIQUES :
Pierre noire. Traits repasés au stylet très fin. Collé en plein. Pliure verticale au milieu.
H. 00,419m ; L. 00,536m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1241, chap. : Ecole française, carton 102. (...) Num¿ro : 9908. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Brun, Charles /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 34. D¿signation des sujets : Apollon servi par les heures. Dessin terminé au crayon noir. Dimensions : H. 42 x L. 33,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
Décor pour le plafond du grand cabinet du premier étage de l'hôtel de l'abbé de La Rivière, évêque de Langres, situé place Royale à Paris (aujourd'hui 14, place des Vosges), entre 1653-1655. Plafond démonté en 1872 et remonté au musée Carnavalet à Paris. La composition évoque le Lever du jour, avec Apollon et les Heures occupées aux diverses tâches qui leurs incombent. Aux angles de la voussure, huit médaillons représentent les Dieux de la Fable. 'Ce beau dessin, (...) a été réalisé par l'atelier, sans doute par Nivelon. L'incision des traits laisse supposer que ce dessin a été fait en vue d'une gravure mais celle-ci n'a pas été exécutée. Une annotation dans les carnets manuscrits de Morel d'Arleux, à propos de ce dessin, suggère que Le Brun avait l'intention de le graver lui-même (...). On y voir Apollon, dans le lointain, servi par les heures, tandis que d'autres Heures préparent la naissance du jour. Il est précédé par le Point du jour, sous les traits d'un enfant tenant un flambeau et la Nuit, enveloppée de ses voiles, s'enfuit. Au premier plan, des figures forment un groupe compact ; on y reconnaît, d'un côté, Flore (...) et, à l'opposé, Bacchus couronné de pampres. Dans la conception de ce plafond, Le Brun a disposé les différentes figures autour d'un vide central où Apollon apparaît (...).' (Beauvais, Louvre, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, 2000, n° 40, p. 42)

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Musée Carnavalet, oeuvre en rapport, Paris, Place des Vosges+, Paris, Hôtel de la Rivière, oeuvre en rapport, Paris, Place Royale+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Paris, Hôtel de la Rivière+
Personnes : Apollon - Flore - Bacchus - Rivière+ - Rivière, abbé de la+ - Nivelon (ou Nivellon), Claude III,+
Sujets : Allégorie de la Nuit - MYTHOLOGIES - Allégorie des Heures - Allégorie du Point du Jour - Apollon servi par les Heures - Le Brun, Charles, Décoration de l'hôtel de La Rivière - Allégorie du Lever de jour
Techniques : pierre noire - collé en plein - stylet

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 274