Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 11/04/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Louis XIV réformant la Justice

Vers 1674/1679

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29921, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII34749

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G5759

LOCALISATION :
Réserve du Louvre-Lens 'Vasari'
Epi fermé 6.gauche

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, sur plusieurs morceaux de papier beige réunis. Mis au carreau à la pierre noire. Annoté à la pierre noire, en bas, à droite : '58'. Traits repassés au stylet. Marouflé sur toile.
H. 01,450m ; L. 01,540m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690.
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690


COMMENTAIRE :
Etude pour le décor du plafond de l'escalier des Ambassadeurs, château de Versailles, 1674-1679 (escalier détruit sur ordre de Louis XV, en 1752). Plusieurs gravures du décor ont été réalisées par Etienne Baudet (cuivres à la chalcographie, nos 1007 à 1013), par C. Simonneau l'Aîné (BnF, est., AA5) et par L. Surugue, (BnF, est., Ed. 96a, cuivres à la Chalcographie, nos 1014 à 1017). Le décor du plafond est composé de tableaux de diverses formes disposés autour d'une verrière. Huit tableaux rectangulaires retracent quelques-unes des actions du Roi, d'autres compositions évoquant les lettres et les arts, les vertus du Roi et les messagers de sa gloire viennent les compléter. 'Carton pour l'un des tableaux du plafond de l'Escalier, au-dessus de la figure de l'Europe. La composition est plus resserrée que dans le dessin de petit format, et que dans la version finale, peut-être en raison des dimensions insuffisantes des papiers assemblés en vue de la réalisation du carton ; le dernier magistrat à gauche et celui qui se tient derrière le Roi ne sont pas indiqués ; de même, l'Equité n'apparaît pas à l'extrême droite. En revanche, la figure du Roi, couronnée de lauriers est très proche de l'oeuvre définitive. On peut observer, enfin, que la tête de la Justice fait l'objet d'un repentir qui finalement ne sera pas retenu.' (Beauvais, Louvre, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, tome I, 2000, n° 291, p. 112, 113)

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Bibliothèque Nationale, oeuvre en rapport, Versailles, château, oeuvre en rapport, Versailles+, Versailles, Musée national du château, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Versailles, château, Escalier des Ambassadeurs, oeuvre en rapport, Versailles, château+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Versailles, oeuvre en rapport, Versailles, château, Escalier des Ambassadeurs+
Personnes : Louis XIV, roi de France - Louis XV, roi de France+ - Simonneau, Charles, gravure en rapport - Surugue, Louis, gravure en rapport - Orbay, François d', architecte du roi+ - Le Vau, Nicolas, architecte du roi+ - Baudet, Etienne, gravure en rapport
Sujets : Allégorie de la Justice - roi - ambassadeur - Allégorie du Gouvernement de Louis XIV - Allégorie de l'Equité - Histoire de France - Histoire d'un roi de France - Histoire de Louis XIV - Le Brun, Charles, Décoration du château de Versailles
Techniques : papier beige - pierre noire - rehauts de blanc - rehauts de craie blanche - marouflé sur toile - mis au carreau - stylet - craie blanche

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 241