Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 14/09/2007 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Guéridon

Vers 1684

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29835, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII13248
MA10736

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G7909

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Sanguine. Restauré en 2007
H. 00,317m ; L. 00,205m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1337, chap. : Ecole française, carton 117. (...) Num¿ro : 10736. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Brun, Charles /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : C 113 à C 129 compris. D¿signation des sujets : Ornemens, ustensiles, études de paysages, etc. Le tout dessiné à différens crayons. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
'Projet pour un guéridon d'argent. Dans l''Inventaire général du mobilier', deux rubriques pourraient correspondre à ce projet, bien que la description n'en soit pas complète. Sous les n° 1085-1087, figurent 'Trois grands guéridons dont le corps est de trois figures de femme qui portent le plateau, posées sur un pied à trois consoles terminées en patte de lion, pezans. 1297m 2° 0g'. Sous les n° 1106-1108, on peut lire la même description, pour trois autres guéridons pesant 1263m 5° 0g. La similitude des poids permet de retrouver dans le 'Journal du Garde Meuble' que les premiers ont été livrés par les orfèvres Loir et de Villers, le 20 septembre 1684 et envoyés aussitôt à Versailles (Archives nationales, O1 3105, fol. 154) (...). Les autres guéridons ont été apportés par la veuve Germain le 13 août 1685 et également envoyés à Versailles (O1 3105, fol. 175 v). Le 20 octobre 1685, les 'Comptes des Bâtiments' mentionnent le parfait paiement pour trois guéridons '...commencez par led. feu Germain et qui ont esté achevez par lesd. Merlin et de Launay...'. On peut rappeler, bien que le présent dessin ne s'y rapporte pas, que quelques années auparavant, le 20 janvier 1668, De Bonnaire avait livré quatre grands guéridons d'argent, également à trois figures (...).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome II, Paris, RMN, 2000, n° 2652, p. 765).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Versailles, château, Versailles, château, oeuvre en rapport
Personnes : Louis XIV, roi de France+ - Debonnaire, G., oeuvre en rapport - Merlin, Th., oeuvre en rapport - Loir, Alexis, oeuvre en rapport - Villers, Cl., oeuvre en rapport - Germain, P., oeuvre en rapport - Delaunay, Nicolas, oeuvre en rapport
Sujets : Le Brun, Charles, Décoration du château de Versailles
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 225