Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 16/12/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Le Serpent d'airain

Vers 1650

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29613, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII12789
MA10533

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G5896

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, lavis gris, sur papier beige. Collé en plein. Traits d'encadrement à la pierre noire, de forme octogonale.
H. 00,379m ; L. 00,259m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1314, chap. : Ecole française, carton 115. (...) Num¿ro : 10533. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Brun, Charles /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : A 4. D¿signation des sujets : Le Serpent d'airain. Dessin lavé sur crayon, et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 38 x L. 26cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
Sept dessins ont pour sujet des épisodes de la vie de Moïse. Ils présentent une certaine unité de style et pourraient être datés des premières années 1650. La destination de cet ensemble n'est pas connue et c'est avec réserve que l'on avance l'hypothèse d'une série de projets devant compléter le décor du réfectoire du couvent des religieux de Picpus, dont le grand tableau du 'Serpent d'Airain' constituait l'élément principal. 'Cette feuille fait partie des dessins que l'on croit pouvoir mettre en relation avec le décor du réfectoire du couvent des religieux de Picpus. Par rapport au projet Inv. 29612, sur le même sujet, le personnage de Moïse est inversé, mais les figures groupées autour du serpent d'airain sont assez proches, bien que disposées différemment. Comme le suggère le trait d'encadrement, la composition aurait eu une forme octogonale. Pour cette oeuvre, cf. également Inv. 28452v. Une peinture de la jeunesse de J.-L. David exposée dans l'église paroissiale de Ruffey-sur-Seille (Jura) est très proche de ce dessin (R. Rosenblum, 1964, p. 557-558 - J. Montagu, 1964/2, p. 132-135).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1152, p. 336).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Couvent de Picpus, oeuvre en rapport, Ruffey-sur-Seille, Eglise, oeuvre en rapport
Personnes : Moïse - David, Jacques-Louis, oeuvre en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Serpent d'Airain - Moïse et le Serpent d'airain - Vie de Moïse - Le Brun, Charles, Le Serpent d'airain
Techniques : lavis gris - papier beige - pierre noire - rehauts de blanc - rehauts de craie blanche - collé en plein - craie blanche

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 192