Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 12/11/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Caméléon

Vers 1668

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29604, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII12780
MA10529

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G7899

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Atelier de LE BRUN Charles
L. Beauvais, 2000

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche et de sanguine, sur papier beige. Bords irrégulièrement découpés.
H. 00,155m ; L. 00,269m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1313, chap. : Ecole française, carton 114. (...) Num¿ro : 10529. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles. D¿signation des sujets : Cinquante sept feuilles d'études de chevaux, et d'animaux différens ; elles sont faites aux crayons noir et blanc, aux trois crayons, au crayon rouge, et sur quelques unes il y a un peu de pastel. Origine : Idem [[ Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
Frontispice. 'Ce dessin de caméléon, d'une précision de graveur, pourrait être rattaché aux travaux poursuivis dans le cadre de l'Académie des Sciences qui a procédé à la dissection d'animaux les plus divers. C'est ainsi qu'en septembre 1668, un caméléon a été étudié (un tel animal avait été offert la même année par un capucin de retour d'Egypte). Claude Perrault était chargé d'assurer la coordination des travaux, de rédiger les textes et de faire réaliser les dessins et gravures correspondants (Picon, 1988, p. 54,55). En 1669 paraît à Paris, chez Frédéric Léonard, la 'Description anatomique d'un caméléon, d'un castor, d'un dromadaire d'un ours et d'une gazelle'. Les cinq planches ont été utilisées à nouveau dans l'ouvrage de Claude Perrault : 'Mémoires pour servir à l'histoire naturelle des animaux', publié en 1671 et 1675. Quatre des planches ont été gravées par Sébastien Leclerc, la cinquième, le caméléon, l'a été par Abraham Bosse, sur un dessin de Leclerc (fig. 144 ; Préaud, II, 1980, p. 237). Dans la gravure, la représentation du caméléon avant dissection n'est pas très éloignée du dessin du Louvre (...) (mais on peut hésiter) à mettre cette feuille directement en relation avec la planche gravée et donc à l'attribuer à Sébastien Leclerc (...).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome II, Paris, RMN, 2000, n° 2318, p. 664). Dessin monté avec l'INV 29601.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Académie des sciences, oeuvre en rapport
Personnes : Perrault, Claude+ - Bosse, Abraham, gravure en rapport - Leclerc, Sébastien, gravure en rapport - Léonard, Frédéric+
Sujets : frontispice - Animal, caméléon
Techniques : papier beige - pierre noire - rehauts de blanc - rehauts de craie blanche - sanguine - craie blanche

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 191