Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 22/12/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Le repas chez Simon

Vers 1653

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29496, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII12569
MA10516

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G6358

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Sanguine, sur esquisse à la pierre noire, avec reprise à la plume et encre noire des contours de quelques figures, sur papier beige.
H. 00,272m ; L. 00,367m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1311, chap. : Ecole française, carton 114. (...) Num¿ro : 10516. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1440 à 1502 compris. D¿signation des sujets : Croquis et esquisses de compositions, au crayon. Origine : Idem [[ Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [62 Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
Charles Le Brun peint vers 1653 le tableau 'Le Repas chez Simon' ou 'La Madeleine aux pieds de Jésus-Christ' ou 'La Pénitence' pour les Carmélites de la rue Saint-Jacques à Paris. Le tableau est placé dans la nef de l'église puis il est enlevé à la Révolution et mis à la disposition du musée central des Arts. Echangé en 1815 contre 'Les Noces de Cana' de Véronèse, il est aujourd'hui conservé à Venise (Galleria dell'Accademia). Au premier plan, sainte Madeleine baigne les pieds de Jésus qui la bénit. Au fond, un décor d'architecture et de banquet. Le tableau a été gravé par J.-B. de Poilly, G. Audran et par C. Duflos (Weigert, 1965, n° 61). 'Première pensée pour le tableau. La disposition des figures est encore éloignée de la version finale, notamment Jésus n'occupe pas la position centrale et le personnage debout à gauche prend ici une grande importance avec les deux serviteurs occupés à lui laver les pieds. Dans cette première recherche, on peut reconnaître la table traingulaire dont parle Nivelon (p. 66) et qui aura une forme carrée dans la peinture.' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1261, p. 366). Le verso porte un croquis pour le groupe de Jésus et de la Madeleine.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Couvent des Carmélites de la rue Saint-Jacques, Paris, Couvent des Carmélites de la rue Saint-Jacques, oeuvre en rapport, Paris, église des Carmélites, Paris, église des Carmélites, oeuvre en rapport, Venise, Gallerie dell'Accademia, oeuvre en rapport, Venise, Galleria dell'Accademia, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Madeleine, sainte+ - Simon le Pharisien+ - Audran, Gérard, gravure en rapport - Poilly, Jean-Baptiste, gravure en rapport - Duflos, Claude, gravure en rapport - Marie Madeleine, sainte+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Christ chez Simon le Pharisien - Onction des pieds du Christ - Lavement des pieds - Le Brun, Charles, Le Repas chez Simon - Sainte Madeleine lave les pieds de Jésus
Techniques : papier beige - pierre noire - sanguine - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 176