Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 16/12/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Esther devant Assuérus

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29474, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII12547
MA10516

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G6135

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige. Traits du décor d'architecture repassés au stylet. Annoté en bas à gauche, à la plume et encre noire, de la main de l'artiste : 'La longueur du tableau 6 p. 1po de hoteur 4 p1 po Les figures 23 po.' Autre annotation en bas à droite, à la pierre noire : illisible et biffée.
H. 00,403m ; L. 00,539m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1311, chap. : Ecole française, carton 114. (...) Num¿ro : 10516. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1440 à 1502 compris. D¿signation des sujets : Croquis et esquisses de compositions, au crayon. Origine : Idem [[ Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [62 Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
D'après Nivelon (p. 112) Le Brun 'a commencé un petit tableau représentant le jeune roi Assuérus, qui a été ébauché en grand'. Le destinataire est inconnu et Nivelon suggère que les tableaux auraient été entrepris vers 1655-1660. Mais, d'après le style des dessins du Louvre en rapport avec ces ouvres, on pourrait dater au moins l'une des versions de 1660-1665. Le tableau ébauché par Le Brun est achevé par F. Verdier. Le Brun reprend le thème de l'évanouissement d'Esther devant Assuérus dans le frontispice, gravé par S. Leclerc pour l'ouvrage de Racine, publié en 1689. 'Ce grand dessin, comme l'a signalé Jouin (p. 466), pourrait être le projet du tableau 'ébauché en grand' d''Esther devant Assuérus'. (...) Avec plus de vraisemblance, J. Montagu (com. écr. déc. 1998) a reconnu dans ce dessin un projet pour 'La Reine de Saba devant Salomon'. La reine est suivie de serviteurs portant des présents et des chameaux sont visibles à l'arrière-plan. Si toutes les figures sont de la main de Le Brun, le décor d'architecture est probablement desiné par l'atelier. Un petit croquis de la reine et de sa suivante apparaît sur une autre feuille, en rapport avec 'Jésus élevé en croix' (Inv. 29414).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1158, p. 337).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Personnes : Esther - Assuérus - Racine, Jean+ - Verdier, François, oeuvre en rapport - Leclerc, Sébastien, gravure en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Esther et Assuérus - Le Brun, Charles, Jésus élevé en Croix - Le Brun, Charles, La Reine de Saba devant Salomon - Le Brun, Charles, Esther devant Assuérus
Techniques : encre noire - papier beige - pierre noire - rehauts de blanc - rehauts de craie blanche - pointé pour le report - stylet - craie blanche - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 172