Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 13/09/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Junon demande à Jupiter de libérer les vents

Vers 1648

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29461, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII12534
MA10515

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G6362

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Atelier de LE BRUN Charles
L. Beauvais, 2000

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, lavis brun, sur papier beige. Trait d'encadrement en arc de cercle, aux quatre angles. Bords irréguliers, avec lacunes. Pliure horizontale au milieu.
H. 00,564m ; L. 00,422m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1311, chap. : Ecole française, carton 114. (...) Num¿ro : 10515. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles, et ses élèves. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1439 A.B.C.D.E.F.G.H.I.K.L.M.N.O.P.Q.R.S.T.V.X.. D¿signation des sujets : Vingt une compositions de Le Brun, et de ses élèves : les unes légèrement esquissées au crayon, et les autres plus arrêtées. Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [21 Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
'C'est avec quelques hésitations que J. Montagu ('The early ceiling decorations of Charles Le Brun', The Burlington Magazine, CV, n° 276, septembre 1963, p. 407) met ce dessin en relation avec la maison d'Hesselin. (Charles Le Brun avait réalisé un tableau, peu après 1648, pour un plafond de la maison d'Hesselin près d'Essonne. Après la mort d'Hesselin, le tableau fut vendu à un collectionneur lyonnais). Il est vrai que le sujet paraît un peu différent de celui décrit par Guillet de Saint-Georges ; ici, Jupiter joue un rôle important, non mentionné par le mémorialiste. Par ailleurs, le dessin est exécuté par un collaborateur de l'atelier, sans pour autant être une copie. En faisant appel à son atelier, s'est-il agi pour Le Brun de garder le souvenir de cette oeuvre qui allait être détachée du plafond, après la vente (en 1668) de la maison d'Essonne ?' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 29, p. 38, 39)

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Essonne, Maison d'Hesselin, oeuvre en rapport, Essonne, Maison d'Hesselin+, Lyon, collection particulière, oeuvre en rapport
Personnes : Jupiter - Junon - Eole - Hesselin, Louis+
Sujets : MYTHOLOGIES - Junon demandant à Eole de libérer les Vents - Junon et Eole - Le Brun, Charles, Junon demande à Jupiter de libérer les vents - Le Brun, Charles, Décoration de la Maison d'Hesselin, Essonne
Techniques : lavis brun - papier beige - pierre noire - rehauts de craie blanche - craie blanche

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 171