Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 04/10/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

L'Apothéose de Romulus

Vers 1660

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29458, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII12531
MA10515

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G6376

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Pierre noire, sanguine, avec de légers rehauts de craie blanche, sur papier beige. Mis au carreau à la pierre noire ; trait d'encadrement à la sanguine. Bords irréguliers avec quelques lacunes. Pliure verticale, au milieu. Annoté à la sanguine, en haut, à droite : '4p 12', en bas, à gauche : '15'.
H. 00,473m ; L. 00,669m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1311, chap. : Ecole française, carton 114. (...) Num¿ro : 10515. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles, et ses élèves. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1439 A.B.C.D.E.F.G.H.I.K.L.M.N.O.P.Q.R.S.T.V.X.. D¿signation des sujets : Vingt une compositions de Le Brun, et de ses élèves : les unes légèrement esquissées au crayon, et les autres plus arrêtées. Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [21 Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
'Ce grand dessin, identifié par J. Montagu, représente le projet complet du décor de la partie centrale - aujourd'hui disparue - du plafond du salon du premier étage de l'hôtel d'Aumont (rue de Jouy). Le thème, comme le rappelle Guillet de Saint-Georges ('Mémoires inédits', I, 1854, p. 12) est tiré des 'Métamorphoses' d'Ovide (Livre XIV, X) et la longue description de Nivelon (p. 130-132) permet de saisir les intentions de Le Brun. (...) Le style du dessin, avec des hachures plus espacées et ombrées, permet de le situer au début des années 1660 (Montagu, 'The early ceiling decorations of Charles Le Brun', The Burlington Magazine, CV, n° 276, septembre 1963, p. 401, note 39).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 60, p. 50, 51) Voir également les dessins Inv. 28 410 et Inv. 29 840 recto.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Tibre, Paris, Hôtel d'Aumont, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Paris, Hôtel d'Aumont+
Personnes : Jupiter - Mars - Vénus - Junon - Romulus - Ganimède - Aumont, Antoine+
Sujets : MYTHOLOGIES - Métamorphoses, d'Ovide - Dieux de l'Olympe - Apothéose de Romulus - Le Brun, Charles, L'Apothéose de Romulus - Le Brun, Charles, Décoration de l'hôtel d'Aumont
Techniques : papier beige - pierre noire - rehauts de craie blanche - sanguine - mis au carreau - craie blanche - mine de plomb

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 170