Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 27/10/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Femme demi nue, assise, tournée vers la gauche

Vers 1674/1675

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29279, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII12343
MA10504

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G7441

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige.
H. 00,384m ; L. 00,273m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1309, chap. : Ecole française, carton 113. (...) Num¿ro : 10504. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Brun, Charles /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 901 à 1428 compris. D¿signation des sujets : Etudes et fragmens d'études, faits, soit aux crayons rouge et blanc, soit aux crayons noir et blanc. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître]] [528 Cor] [[au crayon]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
La porte Saint-Martin a été construite en 1674-1675 par Pierre Ballet, élève de François Blondel. Elle est dédiée à Louis XIV et évoque la conquête de la Franche-Comté par quatre bas-reliefs qui en retracent les épisodes glorieux : du côté du boulevard, à gauche, la rupture de la Triple Alliance (scupté par E. Le Hongre), à droite la prise de Besançon (par M. Desjardins) ; du côté du faubourg, à gauche, une allégorie des victoires du roi en Allemagne (par G. Marsy) et à droite, la prise de Limbourg (par Pierre I Legros). 'Dans le relief sculpté par G. Marsy sur la porte Saint-Martin à Paris (à gauche, côté faubourg), est représentée une allégorie des victoires de Louis XIV sur l'Allemagne. La France, assise près d'un trophée d'armes, a la tête tournée vers Mars qui combat l'aigle allemand, protégé par un bouclier à fleurs de lys. Le présent dessin est une étude pour la France, dans l'attitude qu'elle aura dans la sculpture. Le bras gauche sera modifié pour soutenir la tête ; en revanche la draperie et la postion des jambes se retrouveront assez exactement dans l'oeuvre défintive.' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome II, Paris, RMN, 2000, n° 2496, p. 716).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Porte Saint-Martin, France+, Allemagne+, Besançon+, Franche-Comté+, Paris, Porte Saint-Martin, oeuvre en rapport, Limbourg+
Personnes : Louis XIV, roi de France+ - Mars+ - Desjardins, Martin, oeuvre en rapport - Marsy, Gaspard, oeuvre en rapport - Legros, Pierre I, oeuvre en rapport - Hongre, E. Le, oeuvre en rapport - Blondel, François+ - Bullet, Pierre, oeuvre en rapport
Sujets : allégorie - Allégorie de la France - Allégorie des Victoires de la Guerre - Allégorie à la gloire de Louis XIV
Techniques : papier beige - pierre noire - rehauts de blanc - rehauts de craie blanche - craie blanche

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 144