Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 27/10/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Homme demi nu, debout, le bras gauche tendu sur le côté

Vers 1670

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 28565, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII11627
MA10501

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G6766

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Sanguine, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige. Bords irréguliers.
H. 00,433m ; L. 00,288m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Jean Prioult (L. 2953) au verso ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1309, chap. : Ecole française, carton 111. (...) Num¿ro : 10501. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 395 à 602 compris. D¿signation des sujets : Etudes diverses de Le Brun, pour ses tableaux. Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [1 à 203 et 4 qui sont bis] [[à l'encre / à côté du n° Morel d'Arleux]] [[trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître]]. Cote : 1DD39 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique, précisée dans la notice n° 10499, concerne en fait les notices n° 10499 à 10501..

COMMENTAIRE :
'Etude pour la figure d'Hercule, dans le bas-relief de la porte Saint-Bernard côté ville, sculpté par J.-B. Tuby. Un grand dessin à la pierre noireet lavis gris, préparant l'ensemble du bas-relief est passé en vente chez Sotheby Londres, le 9 juillet 1981 (cat. n° 63, repr.). Hercule, s'appuyant sur sa massue y est représenté à l'extrème gauche, la tête coiffée de la dépouille du lion de Némée. Tuby a suivi d'assez près le projet de Le Brun. Une figure proche de celle d'Hercule a été reprise par Le Brun, en 1687, pour représenter Apollon dans une allégorie pour la guérison du Roi. Le dessin (Vienne Albertina, Widauer, 1993, F 356) a servi de modèle à Nicolas Coustou pour la réalisation d'un bas-relief de marbre, présenté comme morceau de réception de l'artiste à l'Académie.' La porte Saint-Bernard, qui doit son nom au collège des Bernardins proche, a été élevée en 1670 par François Blondel et elle comporte deux bas-reliefs sculptés par J.-B. Tuby. Le monument, érigé en reconnaissance de la suppression par Louis XIV d'un impôt sur la marchandise arrivant par bateau à cet endroit, a été détruit en 1791. (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome II, Paris, RMN, 2000, n° 2495, p. 716).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Vienne, Albertina, oeuvre en rapport, Vienne, Albertina, Graphische Sammlung, oeuvre en rapport, Londres, Sotheby's, oeuvre en rapport, Paris, Académie Royale de Peinture et de Sculpture+, Paris, Porte Saint-Bernard, Paris, Porte Saint-Bernard, oeuvre en rapport, Paris, Collège des Bernardins+
Personnes : Hercule - Louis XIV, roi de France+ - Tuby, Jean-Baptiste I, oeuvre en rapport - Blondel, François, oeuvre en rapport - Coustou, Nicolas, oeuvre en rapport
Techniques : papier beige - rehauts de blanc - rehauts de craie blanche - sanguine - craie blanche

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 40