Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 28/12/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Femme drapée et voilée, les jambes fléchies

Vers 1660

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 28441, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII11503
MA10501

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G7326

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche ; sanguine pour un petit croquis, en haut, à droite, sur papier beige. Bords irréguliers.
H. 00,443m ; L. 00,290m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Jean Prioult (L. 2953) au verso ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1309, chap. : Ecole française, carton 111. (...) Num¿ro : 10501. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 395 à 602 compris. D¿signation des sujets : Etudes diverses de Le Brun, pour ses tableaux. Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [1 à 203 et 4 qui sont bis] [[à l'encre / à côté du n° Morel d'Arleux]] [[trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître]]. Cote : 1DD39 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique, précisée dans la notice n° 10499, concerne en fait les notices n° 10499 à 10501..

COMMENTAIRE :
Le tableau 'Christ en croix' est connu par une gravure d'A.-J. de Saint-André, portant dédicace à 'Catherine de Rougé, maréschalle de Crequy' et la mention : 'Le tableau est dans la chapelle de l'hotel de Créqui à Charenton' (Weigert, 1965, n° 79). La toile, aujourd'hui disparue, a pu faire partie des nombreux tableaux que Le Brun a peints pour Madame du Plessis-Bellière, vers 1660 (Mercure Galant, Fév. 1690, p. 254). La maréchale de Créqui, fille de Madame du Plessis, occupa, en effet, la résidence de Charenton qui prit le nom d'hôtel de Créqui (Jouin, 1889, p. 476). Nivelon ne dit rien de sa destination. Le dessin du Louvre est une 'étude pour la Vierge, largement drapée, soutenue par saint Jean dont la silhouette est esquissée au second plan. Dans la gravure, inversée, la Vierge lève ses deux mains aux doigts croisés, en signe de désespoir. Le petit croquis à la sanguine est pour une figure qui ne se retrouve pas dans la même composition.' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1333, p. 383).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Charenton, Hôtel de Créqui, Charenton, Hôtel de Créqui, oeuvre en rapport
Personnes : Marie, sainte - Vierge Marie - Jean, saint - Jésus-Christ+ - Saint-André, Augustin Jacques Renard, gravure en rapport - Plessis-Bellière, Madame du+ - Créqui, maréchale de+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Christ en croix - Christ en croix adoré par la Vierge - Christ en croix pleuré par la Vierge et saint Jean - Le Brun, Charles, Christ en croix
Techniques : papier beige - pierre noire - rehauts de craie blanche - sanguine - craie blanche

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 22