Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 16/12/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Femme drapée, de profil, les mains jointes

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 28379, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII11441
MA10501

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G8072

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

TECHNIQUES :
Sanguine, sur papier beige. Bords irréguliers.
H. 00,438m ; L. 00,294m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Jean Prioult (L. 2953) au verso ; marque du musée (L. 1886).
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1309, chap. : Ecole française, carton 111. (...) Num¿ro : 10501. Nom du ma¿tre : Le Brun, Charles. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 395 à 602 compris. D¿signation des sujets : Etudes diverses de Le Brun, pour ses tableaux. Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [1 à 203 et 4 qui sont bis] [[à l'encre / à côté du n° Morel d'Arleux]] [[trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître]]. Cote : 1DD39 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique, précisée dans la notice n° 10499, concerne en fait les notices n° 10499 à 10501..

COMMENTAIRE :
Le Brun a peint 2 versions du Serpent d'Airain. Une version en petit pour l'un de ses amis, M. Lenoir et l'autre en grand pour le couvent du tiers-ordre de Saint-François, à Pique-Puce. Le premier est aujourd'hui conservé à Bristol (City Art Gallery ; fig. 60) et doit dater de 1649. Les compositions ont donné lieu à deux gravures par Louis Audran et Etienne Gantrel (BnF, est., AA4, fig. 61). Le tableau en petit a servi de modèle à l'une des dix pièces de la tenture de la 'Vie de Moïse', tissée aux Gobelins, d'après Poussin et Le Brun (Thuillier). 'Etude pour la femme, debout, tendant les bras vers Moïse, au second plan à droite, de la composition. Dans une première pensée, Le Brun lui fait joindre les mains, comme ici, dans la figure principale. Les deux bras ouverts et tendus en avant, tels qu'ils se verront dans la peinture, sont recherchés, séparément, en bas. La figure joignant les mains, ainsi que le vieillard assis, au premier plan du tableau, ont été repris dans 'Le Sacrifice d'Elie', tableau gravé par L. Desplaces (Weigert, 1965, n° 6).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1141, p. 332).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Lieux : Bristol, Bristol City Art Gallery, oeuv., Paris, Manufacture des Gobelins, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Bristol, City Art Gallery, oeuvre en rapport
Personnes : Moïse+ - Desplaces, Louis, gravure en rapport - Poussin, Nicolas+ - Gantrel, Etienne, oeuvre en rapport - Lenoir, M+ - Audran, Louis, gravure en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Serpent d'Airain - Moïse et le Serpent d'airain - Vie de Moïse - Le Brun, Charles, Le Serpent d'airain - Le Brun, Charles, Le Sacrifice d'Elie
Techniques : papier beige - pierre noire - rehauts de craie blanche - sanguine - craie blanche

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 12, p. 13