Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/09/2008 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

SALVIATI Francesco


Ecole florentine

Femme assise, la tête appuyée sur sa main

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18375, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII6581
MA6110

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t.I, U162

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
SALVIATI Francesco
Ph. Pouncey (note ms)
Inspiré par L'ANTIQUE

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, avec rehauts de blanc.
H. 00,276m ; L. 00,233m

HISTORIQUE :
Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de Saint-Morys ; Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L.1886).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.4, p.808, chap. : Ecole lombarde, carton 56. (...) Num¿ro : 6110.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 174. D¿signation des sujets : Une femme dans la douleur. Dessin lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 27,5 x L. 23,5cm. Origine : Collection nouvelle.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis au Musée le 27 août 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD36

COMMENTAIRE :
Classé parmi les anonymes par Morel d'Arleux, ce dessin a été rendu à F. Salviati par Ph. Pouncey (note ms au verso du montage). L'attribution, controversée par M. Hirst (voir in C. Monbeig Goguel, 'Inventaire général des dessins italiens, I : Maîtres toscans nés après 1500, morts avant 1600, Vasari et son temps', Paris, 1972, n° 162], a été ensuite acceptée par les spécialistes. Identifiée comme la 'Mélancolie' ou la 'Méditation', la figure a été considérée comme une interprétation d'après le bas-relief de la 'Dacie qui pleure', conservé à Rome (Palazzo dei Conservatori, Musei Capitolini) - C. Monbeig Goguel, cit., et Idem, in 'Francesco Salviati (1510-1563) ou la Bella Maniera', cat. exp. (Rome, Villa Médicis, Paris, Musée du Louvre, 1998), Milan, Paris, 1998, sous n° 7. Selon M. Lanfranconi la feuille serait en relation avec un dessin de la collection Tronsarelli (A 95, voir 'Antonio Tronsarelli : a Roman collector of the late sixteenth century', in The Burlington Magazine, CXL, 1145, 1998, p. 542 note n° 34).

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Rome, Palazzo dei Conservatori, oeuvre en rapport, Collection Tronsarelli, oeuvre en rapport
Sujets : Allégorie de la Mélancolie - Allégorie de la Dacie captive - Allégorie de la Méditation
Techniques : encre brune - lavis brun - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 7, p. 538