Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/01/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

ROCHETEL Michel


Ecole française

Homme drapé, debout, de profil vers la gauche, tendant sa main droite

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18365, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1144
MA1108

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à ROCHETEL Michel
Dominique Cordellier
Inspiré par PRIMATICCIO Francesco

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FLORENTIN
Morel d'Arleux (Inv. ms)
ECOLE D'ITALIE
F. Reiset (Inv. ms)
Copie d'après PRIMATICCIO Francesco
R. Bacou

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, rehauts de blanc, papier lavé de brun.
H. 00,267m ; L. 00,155m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.145, chap. : Ecole florentine, carton 9. (...) Num¿ro : 1108.Idem [[ Dessins de maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 55. D¿signation des sujets : Une figure drapée. Dessin à la plume, rehaussé de blanc. Dimensions : H. 27 x L. 15,5cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 2francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 21 avril 1828 à M. de Cailleux pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
Classé parmi les feuilles des anonymes florentins par Morel d'Arleux (Inv. ms), puis parmi celles des artistes inconnus italiens par F. Reiset (Inv. ms), ce dessin a été reclassé une première fois parmi les copies d'après Primaticcio en 1979 (par R. Bacou, voir Inventaire manuscrit du Cabinet des Dessins). Ensuite, il a été reclassé parmi les feuilles attribuées à Michel Rochetel (voir cahier de reclassement [reclassement 2005], Louvre, Cabinet des Dessins) en suivant une proposition de D. Cordellier (cat. exp. Primatice, maître de Fontainebleau, Paris, Musée du Louvre, 2004, sous n° 132 et note 4). Selon le spécialiste le dessin et les INV 18366, 18367, 33648 du Louvre, de la même main, sont des copies d'après des études de Primaticcio pour les émaux, perdus, de Chartres. Quoique sommaires, ces copies reflètent évidemment non seulement l'invention de celui-ci, mais reproduisent aussi l'échelle de ses études et, dans l'application de fins rehauts de blanc au pinceau, ses procédés graphiques. En outre, ils témoignent d'une certaine évolution iconographique entre la conception des dessins et la réalisation des émaux. La mise au carreau visible sur les dessins INV 18366 et INV 33648 indique que l'on a voulu, à un moment, en reporter le dessin sur un autre support et peut-être les agrandir. Tout cela incite à penser que ce pourrait être des chaînons intermédiaires entre les études de Primaticcio et les 'tableaux de paintures de coulleurs sur papier' de Michel Rochetel. Dominique Cordellier (communication écrite, décembre 2014) a identifié parmi les dessin anonymes italiens de la Kunsthalle de Brême (Inv. 38/63 un dessin de même facture pour le Saint Philippe de la série des émaux. Voir : D. Cordellier, op. cit.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Desneux ou De La Noue ?
Lieux : Brême, Kunsthalle, oeuvre en rapport, Chartres, musée, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Rochetel, Michel+ - Philippe, apôtre+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - apôtre - homme
Techniques : encre brune - rehauts de blanc - papier lavé de brun - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 7, p. 535