Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 14/02/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PRIEUR Jean Louis le Jeune


Ecole française

Proclamation de la Patrie en danger (22 juillet 1792)

Vers 1792

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 6225, Recto

Numéros de catalogue :
Inv. français, t. XIII B2038

LOCALISATION :
dépôt Paris, Musée Carnavalet

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PRIEUR Jean Louis le Jeune

TECHNIQUES :
Pierre noire, mine de plomb, estompe, plume et encre noire, pinceau et lavis gris. Trait d'encadrement à la mine de plomb.
H. 00,215m ; L. 00,279m

HISTORIQUE :
Acquis auprès de la veuve Prieur le 2 janvier 1802 (Procès-verbal de la 537e chambre du Conseil) par le Museum central des Arts ; Déposé au musée Carnavalet avec 64 autres dessins de Prieur, de deux peintures de Jean-Baptiste Martin et de deux grands dessins de le Chevalier de Lespinasse représentant une vue panoramique de Paris, par arrêté du 3 août 1934 en échange de la statuette équestre dite de Charlemagne provenant du trésor de la cathédrale de Metz.
Dernière provenance : Prieur, Mme veuve
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1802


COMMENTAIRE :
'Dessiné pour le soixante-cinquième des 'Tableaux historiques de la Révolution française', gravé par Berthault (Paris, B.N.F., Estampes ; M. Roux, 'Bibliothèque nationale. Inventaire du Fonds français. Graveurs du dix-huitième siècle', t. II, 1933, n° 265 ; état définitif avec la lettre, quatre épreuves). Le 11 juillet 1792, le corps législatif déclare 'la patrie en danger' à la suite des revers militaires de Dumouriez et des menaces occasionnées par la coalition de l'Autriche et de la Prusse. Des bureaux d'engagements de l'armée patriotique s'ouvrent dans tout Paris et celui installé sur le Pont-Neuf est l'un des plus populaires : deux mille patriotes s'y engagent. Sur le dessin, on voit de gauche à droite, l'arbre de la Liberté, une tente à rayures de l'armée, la statue équestre de Henri IV par Jean de Bologne, Pietro Tacca et Pietro Francavilla, qui va être détruite incessamment, une autre tente militaire, le bureau d'enrôlement et l'une des guérites élevées par Soufflot.' (M. Pinault Sorensen, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 2038, p. 541-542.)

INDEX :
Collections : Prieur, Mme veuve
Lieux : Paris, Pont-Neuf, Paris, Paris, Bibliothèque Nationale, oeuvre en rapport, Autriche+, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Henri IV, roi de France+ - Berthault+ - Berthault, gravure en rapport - Soufflot, Germain+ - Dumouriez, Charles François Du Périer, dit+
Sujets : Révolution française - Révolution française à Paris - Histoire de France - HISTOIRE - Tableaux historiques de la Révolution française (recueil) - Proclamation de la patrie en danger (22 juillet 1792)
Techniques : encre noire - estompe - lavis gris - pierre noire - pinceau - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 21, p. 206