Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 25/10/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PRIEUR Jean Louis le Jeune


Ecole française

Fêtes et illuminations aux Champs-Elysées (18 juillet 1790)

Vers 1790

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 6206, Recto

Numéros de catalogue :
Inv. français, t. XIII B2017

LOCALISATION :
dépôt Paris, Musée Carnavalet

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PRIEUR Jean Louis le Jeune

TECHNIQUES :
Pierre noire, mine de plomb, estompe, plume et encre noire, pinceau et lavis gris. Trait d'encadrement à la plume et encre noire. Collé en plein sur le montage d'époque, avec filets noirs et bordures au lavis rose et vert.
H. 00,193m ; L. 00,251m

HISTORIQUE :
Acquis probablement en 1801 par le musée central des arts, de la veuve de Prieur ; Bibliothèque du Louvre ; Cabinet des dessins (L. 1886). Déposé au Musée Carnavalet (D. 7733) le 24 juillet 1934 par le musée du Louvre pour une partie d'échange contre la statuette équestre de Charlemagne (avec l'INV 30637, le RF 4197 et RF 6167 à RF 6231). Arrêté de dépôt du 3 août 1934. (Courrier du 26 juillet 1934, Reçu des Musées nationaux, à titre de dépôt et en échange du dépôt de la statuette équestre de Charlemagne provenant du Trésor de Metz). Vu au récolement de mai 1999 ; maintien du dépôt proposé à la commission : oui.
Dernière provenance : Prieur, Mme veuve
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1801


COMMENTAIRE :
'Dessiné pour le quarante et unième des 'Tableaux historiques de la Révolution française', gravé par Berthault (Paris, B.N.F., Estampes ; M. Roux, 'Bibliothèque nationale. Inventaire du Fonds français. Graveurs du dix-huitième siècle', t. II, 1933, n° 241 ; état définitif avec la lettre, quatre épreuves). Voir le dessin RF 6205. Roseline Hurel (catalogue d'exposition, Paris, Carnavalet, 1983) fait remarquer que dans ce dessin, Prieur se situe dans la lignée des Cochin ou Moreau le Jeune, dessinateur des Menus-Plaisirs de l'Ancien Régime. Prieur joue avec l'obscurité de la nuit et la lumière artificielle des décorations. Les quatre extrémités du jardin et le pourtour de l'obélisque sont occupés par des orchestres qui permettent aux Parisiens de danser. C'est selon l'historiographe des tableaux 'une nuit unique dans l'histoire des nuits'.' (M. Pinault Sorensen, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 2017, p. 536-537.)

INDEX :
Collections : Prieur, Mme veuve
Lieux : Paris, Champs-Elysées, Paris, Paris, Bibliothèque Nationale, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Berthault+ - Berthault, gravure en rapport
Sujets : Révolution française - Fêtes de la Révolution - Révolution française à Paris - Histoire de France - HISTOIRE - Tableaux historiques de la Révolution française (recueil) - Fêtes et illuminations aux Champs-Elysées (18 juillet 1790)
Techniques : encre noire - estompe - lavis gris - pierre noire - pinceau - collé en plein - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 21, p. 203