Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 14/02/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PRIEUR Jean Louis le Jeune


Ecole française

Action entre le royal-allemand et un détachement des gardes françaises

Vers 1789

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 6173, Recto

Numéros de catalogue :
Inv. français, t. XIII B1984

LOCALISATION :
dépôt Paris, Musée Carnavalet

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PRIEUR Jean Louis le Jeune

TECHNIQUES :
Pierre noire, mine de plomb, estompe, plume et encre noire, pinceau et lavis gris. Trait d'encadrement à la plume et encre brune. Collé en plein sur le montage d'époque, avec filets noirs et bordures au lavis rose.
H. 00,180m ; L. 00,239m

HISTORIQUE :
Acquis auprès de la veuve Prieur le 2 janvier 1802 (Procès-verbal de la 537e chambre du Conseil) par le Museum central des Arts ; Déposé au musée Carnavalet avec 64 autres dessins de Prieur, de deux peintures de Jean-Baptiste Martin et de deux grands dessins de le Chevalier de Lespinasse représentant une vue panoramique de Paris, par arrêté du 3 août 1934 en échange de la statuette équestre dite de Charlemagne provenant du trésor de la cathédrale de Metz.
Dernière provenance : Prieur, Mme veuve
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1802


COMMENTAIRE :
Action entre le royal-allemand et un détachement des gardes françaises en face du dépôt (12 juillet 1789). 'Dessiné pour le huitième des 'Tableaux historiques de la Révolution française', gravé par Berthault (Paris, B.N.F., Estampes ; M. Roux, 'Bibliothèque nationale. Inventaire du Fonds français. Graveurs du dix-huitième siècle', t. II, 1933, n° 208) : eau-forte non terminée par Duplessi-Bertaux ; eau-forte, pure terminée par Duplessi-Bertaux ; état au burin, avec la lettre, 5 épreuves). L'action se passe à la Chaussée d'Antin après la charge aux Tuileries par son régiment allemand, son colonel, Lambesc envoie un détachement cerner le 'dépôt' de la Garde Française que l'on voit à droite. A gauche se dresse l'Hôtel de Montmorency édifié par l'architecte Ledoux surmonté dans le dessin du Louvre et la gravure définitive de statues et représenté sans statue dans le dessin Smith-Lesoüf. Duportal pense que le dessin du Louvre est 'une pièce manquée et abandonnée pour être refaite' et que le dessin qui a servi à la gravure est celui que les héritiers Smith-Lesoüef ont remis à la ville de Nogent-sur-Marne (aujourd'hui à Paris, BNF, Estampes, collection Smith-Lesoüef). Cette feuille correspond par sa technique, ses dimensions à la planche gravée. Le musée Carnavalet possède un dessin de Chauvet inspiré par celui de Prieur (I.E.D. 3416).' (M. Pinault Sorensen, Musée du Louvre, Cabinet des dessins, Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, n° 1984, p. 528.)

INDEX :
Collections : Prieur, Mme veuve
Lieux : Paris, Chaussée-d'Antin, Paris, Paris, Bibliothèque Nationale, oeuvre en rapport, Paris, Musée Carnavalet, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque du Louvre, oeuvre en rapport, Paris, Hôtel de Montmorency, Paris, Bibliothèque Nationale, Collection Smith-Lesoüef, oeuvre en rapport
Personnes : Berthault+ - Berthault, gravure en rapport - Chauvet, oeuvre en rapport - Smith-Lesoüef, collection particulière, oeuvre en rapport - Duplessi-Bertaux, gravure en rapport - Charles Eugène de Lorraine, prince de Lambesc, comte de Brionne, duc d'Elbeuf (1751-1825)+
Sujets : Révolution française - Révolution française à Paris - Histoire de France - HISTOIRE - Tableaux historiques de la Révolution française (recueil)
Techniques : encre noire - estompe - lavis gris - pierre noire - pinceau - collé en plein - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 21, p. 199