Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 25/10/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PRIEUR Jean Louis le Jeune


Ecole française

Mr de Lambesc entrant aux Tuileries, avec un détachement de royal-allemand

Vers 1789

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 6172, Recto

Numéros de catalogue :
Inv. français, t. XIII B1983

LOCALISATION :
dépôt Paris, Musée Carnavalet

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PRIEUR Jean Louis le Jeune

TECHNIQUES :
Pierre noire, mine de plomb, estompe, plume et encre noire, pinceau et lavis gris. Trait d'encadrement à la plume et encre noire. Collé en plein sur le montage d'époque, avec filets noirs et bordures au lavis rose.
H. 00,179m ; L. 00,238m

HISTORIQUE :
Acquis probablement en 1801 par le musée central des arts, de la veuve de Prieur ; Bibliothèque du Louvre ; Cabinet des dessins (L. 1886). Déposé au Musée Carnavalet (D. 7733) le 24 juillet 1934 par le musée du Louvre pour une partie d'échange contre la statuette équestre de Charlemagne (avec l'INV 30637, le RF 4197 et RF 6167 à RF 6231). Arrêté de dépôt du 3 août 1934. (Courrier du 26 juillet 1934, Reçu des Musées nationaux, à titre de dépôt et en échange du dépôt de la statuette équestre de Charlemagne provenant du Trésor de Metz). Vu au récolement de mai 1999 ; maintien du dépôt proposé à la commission : oui.
Dernière provenance : Prieur, Mme veuve
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1801


COMMENTAIRE :
Mr de Lambesc entrant aux Tuileries, avec un détachement de royal-allemand, le 12 juillet 1789. 'Dessiné pour le septième des 'Tableaux historiques de la Révolution française', gravé par Berthault (Paris, B.N.F., Estampes ; M. Roux, 'Bibliothèque nationale. Inventaire du Fonds français. Graveurs du dix-huitième siècle', t. II, 1933, n° 207. Etat avec la lettre, 5 épreuves). Lambesc fait charger ses troupes aux jardins des Tuileries sur les parisiens rassemblés. Cet accrochage fait accroître l'exaspération du peuple de Paris et conforte les 'révolutionnaires' dans leur désir de continuer la lutte. La charge de Lambresc donne lieu à plusieurs représentations. Hoüel en donne une version dans une gouache conservée à la Bibliothèque nationale (Estampes, collection Hennin, cat. exp. Paris, Carnavalet, 1983, p. 59 et Pinault, 1992, p. 186) ainsi que Le Sueur qui représente lui aussi l'évènement dans une gouache (musée du Louvre, département des Arts Graphiques RF 36 557 ; dépôt au musée Carnavalet ; cat. exp. Paris, Carnavalet, 1983, n° 69). Prieur représente le moment où le prince accompagné de cavaliers entre aux Tuileries. De part et d'autre, on voit les deux groupes de chevaux ailés de Coysevox, aujourd'hui au Louvre. Lambresc sera accusé au Châtelet mais il est acquité par la suite.' (M. Pinault Sorensen, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 1983, p. 527-528.)

INDEX :
Collections : Prieur, Mme veuve
Lieux : Paris, Jardin des Tuileries, Paris, Palais des Tuileries, Paris, Paris, Bibliothèque Nationale, oeuvre en rapport, Paris, Musée Carnavalet, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Collection Hennin, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque du Louvre, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Charles Eugène de Lorraine, prince de Lambesc, comte de Brionne, duc d'Elbeuf (1751-1825) - Le Sueur, oeuvre en rapport - Coysevox, Antoine, oeuvre en rapport - Berthault+ - Berthault, gravure en rapport - Hoüel, oeuvre en rapport
Sujets : Révolution française - Révolution française à Paris - Histoire de France - HISTOIRE - Tableaux historiques de la Révolution française (recueil) - Mr de Lambesc entrant aux Tuileries, avec un détachement de royal-allemand
Techniques : encre noire - estompe - lavis gris - pierre noire - pinceau - collé en plein - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 21, p. 199